Visiter Florence en 2 jours : ce qu’il faut faire !

visiter florence pont vecchio florenceflorence visite

Florence est une ville que j’ai toujours rêvé de visiter depuis ma 2ème année de bac de psycho. En effet, lors de cette année, nous avions à choisir une option et mon choix s’est porté sur l’Histoire de l’Art. J’ai eu la chance d’avoir un prof passionné de son sujet qui était la Renaissance florentine. Depuis ce moment-là, je n’avais plus qu’une envie : visiter Florence !

Je suis retombée sur quelques photos de ce séjour la semaine dernière – bien avant d’avoir ce blog ! et j’ai fait un sondage sur mon compte Instagram pour savoir si vous étiez intéressé-e-s d’avoir un petit cityguide. La majorité a voté OUI alors le voici !

Aller en Italie : le b-a ba

Quand je suis allée pour la première fois en Italie, j’étais étudiante. Mon petit copain de l’époque nous avait emmené en voiture de Marseille. Le voyage de nuit, tu le fais quand tu as 20 ans, beaucoup moins à 30 ans passé ! A choisir maintenant, je prendrais l’avion. En 2h, tu es arrivé-e à destination et c’est beaucoup plus tranquille !

En ce qui concerne l’hébergement, j’aime bien les Airbnb. Vous pouvez des endroits très sympas pour environ 60€ la nuit. Je me souviens de l’hôtel très bof dans lequel nous étions. Je ne pourrais pas vous ressortir le nom car ça remonte à trop longtemps mais en Italie, soyez vigilants à la qualité de la literie, si la climatisation est présente parce qu’il peut faire vite chaud, ainsi qu’à la qualité du petit-déjeuner. Quand je suis retournée en Italie en 2019, j’avais privilégié le Airbnb pour ces raisons – en tout cas, en partie !

Si vous souhaitez passer quelques jours à Florence, il n’est pas nécessaire de louer une voiture de l’aéroport – à moins que vous souhaitiez vadrouiller. En deux jours, j’avais tout fait à pied et c’était assez confortable !

florence visitevisiter florence cathédrale santa maria del fiorepont florencepont vecchiopont vecchio florence

Visiter Florence en 2 jours

Si vous aimez l’Art, Florence est une véritable pépite. Il vous suffit de lever la tête pour capturer l’essence et l’histoire de cette ville. Je me souviens de la première fois que j’ai descendu la rue qui amené sur la place du Duomo (piazza del Duomo), j’en ai eu le souffle coupé ! Après avoir vu pendant des semaines ces images sur rétroprojecteur, l’apercevoir en vrai m’a touché profondément.

En terme de lieux à visiter, je vous propose quelques incontournables (évidemment, la liste est non exhaustive !) :

  • le Duomo, Cathédrale Santa Maria del Fiore : je n’ai pas pu aller à l’intérieur, à cause des queues interminables mais rien que de l’extérieur, c’est incroyable. Il faut savoir que c’est la troisième plus grande cathédrale au monde. Elle représente vraiment le symbole de Florence.
  • le Campanile de Giotto : à défaut d’aller dans la Cathédrale, nous avons fait l’ascension du Campanile. Une véritable exercice avec ses coursives étroites et ses marches glissantes. Néanmoins, la vue sur Florence est magnifique ! Cela vaut le coup !
  • le Battistero di San Giovanni : toujours sur la place du Duomo, vous avez le Baptistère qui est une oeuvre d’art remarquable – notamment ses trois portails en bronze sculptés !
  • le ponte Vecchio : un grand classique le pont Vecchio ! Fun fact : quasiment que des bijoutiers constituent les commerces du lieu.
  • la Galleria dell’Academia : le seul musée que j’ai pu faire en un week-end parce que je voulais absolument voir la sculpture du David de Michel-Ange – une de mes oeuvres préférées. Sculpture sous haute surveillance – impossible de la prendre en photo !
  • le Centro Storico (le centre historique) : qui permet de déambuler dans les petites ruelles colorées.
  • la Piazza della Signoria : est la place la plus importante de Florence. Elle ressemble à une galerie de sculpture (reproduction de nos jours) en plein air. Sur ce lieu, vous pouvez apprécier le Pallazo Vecchio, la fontaine de Neptune, une réplique du David de Michel-Ange…

Si vous avez le temps, je vous propose également ces lieux que je rêve d’aller voir :

  • le Pallazo Vecchio : magnifique palais avec son musée.
  • la Basilica of Santa Croce : Pour voir les tombes de Michel-Ange, Galilée, Machiavelli, Ghiberti, et Rossini parmi tant d’autres.
  • Esplanade Michel Ange (Piazzale Michelangelo) : pour une vue magnifique, allez du côté de l’esplanade Michel-Ange. Point culminant sur une colline au sud du fleuve Arno, ce lieu est un belvédère au-dessus de la ville.
  • Galerie des Offices (Uffizi) : contient la collection d’art de la famille Médici. A faire quand j’y retournerai !
  • le Mercato Centrale : rien de tel qu’un marché pour mieux connaître une ville !
  • la Basilique Santa Maria Novella : un autre incontournable de Florence.
  • la Cappelle Medicee.
  • le Museo Nazionale del Bargello.

Se restaurer à Florence

D’habitude, je vous partage des adresses food sur les lieux que je visite…Je peux difficilement me rappeler les restos faits. Néanmoins, comme toute l’Italie, n’hésitez pas à tester les fameuses trattoria. Je me souviens que nous avions aussi pas mal mangé sur le pouce dans des sortes de boulangeries/snacks avec des plats typiques comme les boules de riz farcies, etc.

Néanmoins, je ne peux pas vous parler de visiter Florence sans vous parler de glace ! Je vous propose 3 adresses pour déguster de délicieuses glaces dans la ville :

  • Vivoli
  • Dei Neri
  • La Carraia

Autres articles lifestyle :

florence visite

Suivre:

Nudité féminine : entre corps nu et sexualisation

accepter son corpsNudité féminine

La nudité féminine est quelque chose qui nous entoure depuis quasiment toujours. Nous la retrouvons dans toutes les formes d’Art – et ce depuis l’Antiquité. Ensuite, elle est venue ponctuer nos médias : journaux, magazines, espaces publicitaires, écrans, etc. Que faire de cette nudité ? Comment la comprendre ?

Le corps nu

Le corps est un grand sujet dans nos cultures, nos passions, nos développements personnels, nos expériences de vie. Tout un chacun a un rapport avec son corps – qu’il soit nu ou non, qu’il soit à l’aise avec ce dernier ou non.

Le corps est un object d’étude : comprendre cet objet mystérieux – qui derrière de la peau abrite des organes, divers tissus, fluides, etc. Le corps est fascinant par nature. Le corps a été peint, sculpté, disséqué, etc. dans tous ses états afin de le comprendre : son fonctionnement, ses réactions, son rôle.

Et puis, le corps est venu à être objet de tabou : la pudeur, les organes génitaux, les manifestations de ce corps, la sexualité,…

Le corps devait être caché. Et ce d’autant plus lorsqu’il s’agissait du corps de la femme. Il faudrait pas trop qu’il y ait des libertés corporelles. Longueur des jupes, corsages divers et variés – sont autant de petites prisons de corps. D’ailleurs, lorsqu’il s’agit du droit des femmes de disposer de leur corps, les religions, les politiques se déchaînent. Encore en 2021, des gouvernements ont fait reculer certaines libertés autour du droit à l’avortement. Le plus souvent, ce sont des hommes qui viennent décider de ce que les femmes peuvent faire ou ne pas faire de leur corps. Alors, il y a l’avortement, la PMA, les violences faites aux femmes…bref, ces questions dérangent et sont vite pliées avec cette idée à peine cacher de « il ne faudrait pas trop leur donner de droit parce qu’après, elles vont en abuser ». Par exemple, lorsqu’en début d’année, l’annonce sur la gratuite des protections hygiéniques a été annoncées afin de lutter contre la précarité menstruelle, de nombreux détracteurs ont opposé l’idée de « les femmes vont en abuser »…La notion de besoin est complètement passée à l’as et surtout, que voulez-vous que nous fassions avec des tampons si ce n’est se protéger pendant nos règles ? Nous n’utilisons pas les tampons pour faire infuser nos thés ou bien arroser nos plantes pendant notre absence…

Nudité féminineaccepter son corps

Nudité féminine et sexualisation

Très souvent, voire trop souvent, la nudité féminine est associée à la sexualité. Le corps est quasi systématiquement vu par le prisme d’une sexualisation, et même plus précisément d’hypersexualisation dans nos sociétés d’images (capitalistes). Le sexe fait vendre donc nous allons mettre des femmes dénudées sur tout et n’importe quoi. La femme et son corps vont être objectalisés pour notre propre plaisir.

Vous voulez vendre une voiture ? Mettez une femme en maillot de bain ! Vous voulez vendre une boisson fraîche ? Mettez y une femme sexy transpirante à côté !

Il y a une différence entre voir quelqu’un nu, une femme par exemple, et sexualiser la nudité de ce quelqu’un. La nudité ou tout morceau de peau/corps qui se dévoile/devine n’est pas intrinsèquement sexuelle.

Il y a cet automatisme qui est : nudité ou tout apparat vestimentaire/accessoire que la société (culture du viol + patriarcat + sexisme) attribut à un stimulus potentiellement sexuel = l’autre veut m’exciter donc je peux me permettre, j’ai même le droit de sexualiser ce corps nu ou vêtu de telle ou telle manière. Finalement, le corps de l’autre m’appartient plus qu’il ne lui appartient à elle/lui. J’impose mon/mes désirs sur le corps de l’autre.

Alors…Comment faire ? Comment faire pour être soi-même ? S’habiller comme je le souhaite ?

Nudité féminine

Comment se ré-approprier son corps ?

Cela va passer par une dé-construction du bain socio-culturel-religieux dans lequel nous avons tout un chacun grandi. C’est sortir des préjugés, des raccourcis, des injonctions qui ont ponctué le discours de nos entourages, de nos paysages relationnels.

Déconstruire implique aussi faire de nouvelles expériences. Quand j’ai connu un seul modèle, que je n’ai pas questionné, je n’ai pas d’autres repères. Alors, oui, perdre ses repères est inconfortables. En créer des nouveaux aident à savoir où il/elle, tu, je me situe. Et, ces repères peuvent évoluer, être réévaluer dans le temps. Rien n’est fixe. L’important est d’être à l’écoute de soi, de ses envies, de ses désirs.

Se reconnecter à ses sensations est également un point essentiel. Comment se sentir à sa juste place dans son corps quand je ne suis pas à l’écoute de tous les messages qu’il peut m’envoyer ? Il y a évidemment plusieurs niveaux pour se reconnecter à ses sensations. Cela passe déjà par les 5 sens : ouïe, vue, odorat, toucher, goût mais aussi par ressentir mon corps : comment est-il aujourd’hui ? Par exemple, le matin, j’aime bien me faire un auto-scan. Comment tu te sens ? Dans ta peau ? Dans tes organes ? Qu’est-ce que manifeste ton corps aujourd’hui ?

Écouter ses vibrations est aussi quelque chose qui ponctue mon quotidien. Exemple de ce matin. Température fraîche…j’enfile en mode automatique une robe en laine noire. Trente minutes plus tard, je me change parce que le noir ne correspondait pas aux vibrations que je souhaitais renvoyer en cette journée. Ce n’était pas en phase avec mon état d’esprit.

Autres articles :

accepter son corps

Suivre:

Bougies Dior, mon avis sur les bougies Haute Couture

bougies Diorbougies Dior

Si vous ne le saviez pas encore, j’aime beaucoup la maison de Haute Couture Christian Dior – enfin, surtout depuis l’arrivée de Maria Grazia à la direction artistique ! L’univers Dior me fait rêver et j’aime ponctuer mon quotidien avec des petits touches luxueuses dont récemment : les bougies. Oui, c’est un petit craquage mais cela vaut le coup tant pour l’aspect olfactif que décoratif. Je vous en dis plus dans l’article.

Christian Dior et la décoration intérieure

Beaucoup de maisons de Haute Couture possèdent un département décoration dans leur collection. Dior ne fait pas exception à cette règle. Dans la gamme maison de Dior, vous trouverez à la fois des objets de décoration, de la papeterie, de la vaisselle, du linge de maison et tout ce qui touche aux fragrances d’intérieur.

La gamme maison reprend tous les codes de la marque : le cannage, la toile de Jouy et tout ce à quoi Monsieur Dior était sensible : fleurs, animaux, etc.

S’il y a bien un article que j’aimerais ajouter à mon intérieur : le plaid zodiaque Dior ! J’ai craqué sur cette pièce de la dernière collection et j’en rêve !

ambre nuit dior

Découverte des Bougies Dior

Les bougies, bien que faisant partie d’une tranche de prix assez élevée : vous payez évidemment le nom de la maison…peuvent faire de très beaux cadeaux pour les personnes qui affectionnent particulièrement la marque. Les bougies Dior sont donc un bel objet pour son intérieur mais aussi vont teinter votre espace de fragrances uniques.

Les bougies Dior se décline en trois gammes :

  • la gamme toile de Jouy : ces bougies en verre soufflé sont enveloppées du célèbre imprimé toile de Jouy, disponible dans ses trois couleurs (rouge, vert, bleu). Il existe également en trois tailles : petite (190€), moyenne (400€) et grande (530€). Cette gamme est parfumée à l’hortensia.
  • la gamme cannage : ces bougies en verre soufflé présentent le motif cannage iconique. Six couleurs sont disponibles. Les bougies bleu, rouge et vert sont parfumées mais aucune précision du parfum sur le site. Par contre, la bougie argent est au parfum Muguet. La bougie or est au parfum Epices d’or. La bougie noire est au parfum Aromate Noir. Le prix est de 190€.
  • la gamme parfums privés : dépend de la parfumerie. Dior reprend ses parfums singuliers pour une atmosphère de caractère. Les bougies sont présentées dans une porcelaine de Limoges blanche, à l’intérieur émaillé artisanalement : très chic. La maison a repris 8 de ses parfums de sa collection privée : Ambre Nuit, Bois d’Argent, 30 Montaigne, Fève Délicieuse, Figue Méditérranée, Jardin d’Orangers, Encens Mystique et Thé Osmanthus. Cette gamme est plus abordable : 80€ la bougie.

bougie muguet dior

Mon avis sur les bougies Dior

J’ai craqué sur deux bougies de la maison : Ambre Nuit et Muguet dans un packaging cannage antérieur à celui qui est vendu actuellement (merci la seconde main).

Le design des bougies est élégant, amène une touche unique à votre intérieur avec le code du cannage par exemple. Les deux parfums que j’ai choisi me séduisent totalement. L’Ambre Nuit fait maintenant parti des parfums que je pourrais possiblement porter : à voir quand les boutiques rouvriront pour que ce parfum fasse le test de la ma peau !

Les pots de ces bougies seront réutilisés – comme tous les pots des belles bougies que j’achète.

Le seul point négatif que je vais mentionner : la composition. Pour les gammes maison, la cire contient de la paraffine, un dérivé de pétrole. Or, vous savez que je privilégie les bougies fabriquées à partir de cires naturelles (coco, soja). Pour la gamme parfum privé, je n’ai pas réussi à trouver la composition. Si cela change, je mettrais à jour les infos.

Et toi, as-tu déjà testé les bougies Dior ?

Autres articles déco : 

bougies Dior

Suivre:

Routine maquillage : le look nude facile et rapide

Routine maquillageRoutine maquillagelook nude

Je vous emmène dans ma routine maquillage afin de réaliser un look nude, qui s’adapte à toutes les situations ! Ces teintes s’adaptent à tous les profils et envies. Si vous êtes en recherche d’un nouveau look à glisser dans votre routine matinale, ne cherchez plus !

Routine du matin

Autant, certaines personnes n’aiment pas les routines autant mes petits rituels du matin, je les adore ! Ma routine du matin s’organise à peu près de la même manière que ce soit la semaine ou le week-end !

Je me lève, je défais mon lit et j’aère la chambre. Soit je petit déjeune directement, soit je file sous la douche me réveiller et je poursuis avec ma routine skincare/maquillage et après je mange.

Le matin, j’aime prendre mon temps et je prévois toujours entre 1h et 1h30 pour me réveiller et faire les petits choses qui me font du bien.

Et toi, c’est quoi ta routine ?

Routine maquillagelook nudeRoutine maquillage

Routine maquillage : le look nude facile et rapide

Quand je ne sais pas comment maquiller ou alors que je n’ai qu’un petit quart d’heure pour me maquiller, je fais ce type de look : facile, efficace, chic en quelques coups de pinceaux !

Généralement, je commence par le teint : avec soit une base (si j’ai des imperfections, tu connais cette période du mois…), un produit de teint léger et anti-cernes. Je fixe toujours avec de la poudre et structure avec un bronzer.

Ensuite, je passe au regard. Je structure toujours mes sourcils afin de définir mon visage. Puis, je passe aux yeux. Pour réaliser ce look nude, je commence par une couleur satinée type doré ou champagne. Puis, sur le tiers externe, je vais utiliser un fard à paupières dans les bruns pour créer un léger effet fumé. Pour uniformiser le tout, j’utilise une teinte mate dans le creux de paupière. J’aime toujours étoffer ma ligne de cils supérieurs avec un peu de crayon, soit noir, soit brun que je viens estomper. J’applique deux bonnes couches de mascara et parfois un crayon nacré dans la muqueuse.

Pour ce qui est des lèvres, j’aime appliquer quelque chose de frais légèrement coloré dans les roses.

Autres articles maquillage :

Routine maquillage

Suivre:

Staycation à Paris : mon expérience au Mama Shelter

Staycation à ParisStaycation à Parispetit déjeuner lit

Si comme moi, vous êtes en quête d’escapades, d’expériences en dehors de la maison alors que nous sommes immobilisés du fait d’un certain virus…je vous invite à regarder les options pour vous prendre une nuit d’hôtel ! Ce week-end, j’ai profité du lundi de Pâques pour réserver un Staycation à Paris. Je vous partage mon expérience ici.

Staycation, c’est quoi ?

Staycation est un site où vous pouvez réserver une expérience dans un hôtel à proximité de chez vous (ou pas, en temps normal). Les ventes démarrent le mercredi 9h pour les 4/5 jours à venir.

Sur les hôtels proposés, l’entreprise propose des offres telles que des réductions, des expériences spa ou encore, avec la pandémie, le dîner parfois compris.

C’est un moyen de s’offrir une parenthèse à quelques kilomètres, d’être dépaysé de son quotidien et de découvrir des lieux exceptionnels, confidentiels, etc.

Le prix d’entrée est aux alentours de 130€ en région parisienne pour 2 personnes jusqu’à 1000€ si vous souhaitez vivre le temps d’une nuit dans un palace luxueux en plein Paris.

Vous pouvez partir en solo comme moi, avec un(e) ami(e) ou bien votre chéri(e)/crush/partenaire.

Staycation à ParisStaycation à Parismama shelter pizzaStaycation à Paris

Staycation à Paris : mon expérience au Mama Shelter

Pour cette première expérience Staycation, j’ai réservé au Mama Shelter du 20ème arrondissement. Je gardais un bon souvenir de la fois où j’y avais été il y a environ 6/7 ans. C’est un hôtel trendy, décoré par Starck.

Les chambres sont agencées de manière simple et ergonomique. Quand vous rentrez, vous avec une petite station avec un point d’eau, placard incluant micron-ondes et le mini-bar. Ensuite, viens la salle de bain avec une douche à l’italienne, un lavabo et les WC. Les produits disponibles au Mama Shelter vient de la marque Absolution, une marque bio et très sympa à utiliser. Les packagings sont personnalisés pour rentrer dans l’univers Mama Shelter.

La literie est confortable et il n’y a rien de tel que de dormir dans des draps blancs fraichement amidonnés !

Les chambres sont bien insonorisés (en tout cas, je n’ai rien remarqué de particulier). Le côté sympa est l’accès à un catalogue de films assez récents pour qu’ils ne soient pas sur Netflix et cie. Du coup, j’ai pu me faire une soirée cinéma et regarder trois films que je n’avais pas eu l’occasion de voir !

Pour le dîner, au Mama Shelter East, c’est pizza. Lorsque vous arrivez pour le check-in, vous pouvez choisir celles que vous souhaitez (pour deux personnes, deux pizzas) et le même process est répété pour le petit-déjeuner. Les pizzas m’ont été amenées en chambre. Le petit-déjeuner avait été préparé pour l’horaire demandé et je suis allée le chercher dans le lobby.

En réservant avec  Staycation, vous avez des petits extras dont un petit mot de bienvenue, de quoi vous faire du bien avec des masques visages coréens et des petits bonbons ! Qu’on aime ou pas, c’est une touche agréable.

Après cette soirée au Mama Shelter via Staycation, je peux vous assurer que je repasserai par la plateforme pour me faire un autre petit city break à l’occasion. Cela fait du bien de sortir de sa routine quotidienne – même si on adore son chez soi. J’ai pu davantage explorer un arrondissement que je ne connaissais pas. J’ai eu une véritable soirée « chill », les doigts de pieds en éventail. J’ai même pu m’amuser à faire plein de contenus pour le blog et ça, c’est bonus !

Si vous avez envie de vivre l’expérience Staycation à Paris ou dans votre ville, n’attendez plus !

Autres articles lifestyle :

Staycation à Paris

Suivre:

Jacquemus « Les Fleurs » : mettre de la couleur à Paris

Jacquemus "Les Fleurs"Jacquemus "Les Fleurs"Jacquemus "Les Fleurs"

Cette semaine, la maison Jacquemus a lancé le projet « Les Fleurs ». Le printemps s’installe, le Covid est toujours à rythmer nos vies…mais la vie peut s’exprimer par différent chemin et cette initiative en représente un ! Alors, allons cueillir les Fleurs Jacquemus !

Jacquemus, la marque

Jacquemus a été fondée il y a de ça une dizaine d’année par Simon Porte Jacquemus. Jacquemus étant le nom de jeune fille de sa mère, Simon rend hommage à sa mère, qui ne cesse d’influencer ses collections.

Ses créations minimalistes et sensuelles sont remarquées lors de la Vogue Fashion Night out en 2010.

En 2015, il remporte le Prix spécial du jury au Prix LVMH.

En 2018, il lance sa première collection masculine.

En juin 2019, il fêtait les dix ans de sa maison éponyme avec un défilé anniversaire dans un champ de lavande typique du sud-est de la France.

Cette maison de couture est une maison que je ne connaissais que pour son sac iconique : le Chiquito. Pour être tout à fait honnête, cette création ne me parlait que peu – ne correspondant pas à mon style d’accessoire.

Pendant le confinement, j’ai davantage découvert cette marque et je la trouve vraiment intéressante tant dans son style que les valeurs qu’elle incarne. Par exemple, lors de son défilé printemps/été 2021, j’ai aimé la diversité des corps et styles des mannequins. Les dernières publicités hyper inclusives avec des corps ne correspondant pas aux diktats habituels de la mode m’ont complètement fait chaviré – sans parler du fait de mettre en avant l’amour et la sensualité entre des personnes de même sexe. Vraiment bravo !

Si vous souhaitez découvrir l’univers Jacquemus, il existe les excellentes vidéos de Loïc Prigent sur les défilés de la maison.

Jacquemus "Les Fleurs"look printempsJacquemus "Les Fleurs"Jacquemus "Les Fleurs"

Jacquemus « Les Fleurs »

Dans le 18ème, là où tout a commencé pour Simon Porte Jacquemus, une boutique éphémère a vu le jour. Bleu Jacquemus et soleil bien jaune, le ton est donné.

L’idée derrière ce projet est de réutiliser les « chutes » de tissu des collections précédentes. Donc, nous sommes dans une démarche de durabilité et d’économie circulaire en partenariat avec une exploitation horticole de la commune de Carqueiranne, dans le Var. La maison familiale mettra son savoir-faire au service de Simon Jacquemus dans une boutique parisienne simplement intitulée « Les Fleurs », qui ouvrira – virtuellement – ses portes samedi 27 mars et fermera le 3 avril 2021.

Le créateur exprime justement en ces mots ce projet :

« J’ai toujours rêvé d’avoir une boutique de fleurs Jacquemus. C’est aussi une intention de vouloir partager autre chose que des vêtements en cette période particulière »

Les bouquets sont constitués de 15 renoncules. Chaque bouquet est unique et décoré d’un tissu Jacquemus de précédentes collections, réutilisés pour cette occasion dans un souci de recyclage de leurs matières.

Autres articles :

look printemps curvy

Suivre:

Arrêt de la pilule contraceptive : mon expérience

arrêt de la pilule

Aujourd’hui, j’arrive à la fin de mon troisième sans hormone de synthèse et j’ai eu envie de vous partager ici et sur Youtube mon cheminement autour de l’arrêt de la pilule contraceptive. Avant de commencer, je précise que le choix de sa contraception est un choix personnel, libre et éclairé. Cette décision a été accompagnée avec les professionnels de santé qui m’accompagnent et en qui j’ai confiance.

Pilule contraceptive : qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, la pilule contraceptive est un moyen de contraception oral afin d’éviter une grossesse qui serait non désirée. La pilule ne prévient pas des contaminations MST/IST donc le préservatif est à associer.

Il existe plusieurs types de pilules, soit avec des dérivés d’oestrogènes, soit progestatives. Certaines se prennent sans interruption donc vous n’aurez pas de règles mais possiblement du spotting (perte de sang). D’autres ont des arrêts de 7 jours avec des règles (fausses règles).

Il existe également la pilule du lendemain qui est une option en cas « d’urgence ».

Arrêt de la pilule contraceptive : pourquoi ?

Cela faisait plus d’une dizaine d’années que j’étais sous contraceptif hormonal oral et je commençais à en avoir marre. Marre de soumettre mon corps a autant d’hormones…et puis, j’ai constaté que mon corps faisait de la résistance.

Paradoxalement, mon corps présentait tous les signes d’un syndrome prémenstruel (SPM) alors que sous hormones, les variations qui peuvent expliquer en partie ce phénomène n’avaient pas lieu d’être. J’ai pris ça comme « je (mon corps) fais de la résistance ».

J’ai pensé à la possibilité d’arrêter, dans quelles conditions, comment je vivrais ma sexualité après, etc…

Avant de passer le cap, j’en ai parlé avec les professionnels de santé qui me suivent et la décision a été actée. En effet, parmi les options qu’ils me présentaient pour arrêter la pilule, rien ne m’attirait, ne faisait sens donc j’ai pris la décision de passer uniquement par le préservatif pour me protéger (tout en faisant attention à ma période de fertilité au niveau de mon cycle).

3 mois après l’arrêt de la pilule

Cela fait maintenant 3 mois que j’ai arrêté et je suis agréablement surprise de comment mon corps réagit. Évidemment, ce que je vis à temps t n’est peut être pas ce que je vais vivre tout le temps ou ce que toi, lectrice, tu pourras vivre/ressentir.

Pour le moment, mes cycles sont globalement réguliers. Mes règles (saignements) durent moins longtemps que quand j’étais sous pilule. Mon SPM est à peu près équivalent avec un état de fatigue, des pulsions de sucre, des émotions plus à fleur de peau. Je n’ai pas particulièrement de douleurs ou de crampes au niveau du bas ventre.

Sur le premier mois, j’ai constaté des pertes blanches un peu plus abondantes mais rien de particulier depuis à ce niveau-là.

Par contre, récemment, j’ai constaté (et c’est la gynécologue qui me l’a expliqué), j’ai eu un impact sur mes canaux galactophores qui se sont légèrement bouchées. Ce n’est en aucun grave, douloureux ou autre. Cela se résorbe même assez rapidement. Néanmoins, dans le moindre doute, il vaut mieux consulter.

Si cela vous intéresse d’en savoir plus quant à mon évolution sur ce parcours/expérience, faites le moi savoir !

Si besoin d’infos sur les contraceptions, vous pouvez vous orienter au niveau des plannings familiaux.

Autres articles :

Suivre:

Plus beaux villages de Provence

Plus beaux villages de Provencegordes Lubérongordes lubéron

Je pense que je ne suis pas la seule à souffrir du manque de voyages ces derniers mois. J’ai envie de sortir de la routine quotidienne imposée, j’ai envie de m’évader…Et, tant bien même que je fais déjà tout un tas d’activités pour vivre un maximum…J’ai eu envie de vous reparler de mes dernières vacances dans le Lubéron. Comme à mon habitude, je vous ai partagé mon itinéraire et programme sur le blog mais aujourd’hui, j’ai eu envie de vous faire ma sélection des plus beaux villages de Provence !

Plus beaux villages de Provence

Quand vous partez explorer la Provence, ce ne sont pas les petits villages qui manquent. Beaucoup méritent le détour…Cependant, ils sont parfois pris d’assaut !

Si vous pouvez y aller davantage en début ou fin de saison ou bien, partir à 6h du matin comme moi (oui, je suis parfois un peu dingue – mais vous me connaissez !).

Dans tous les cas, le conseil que je peux vous donner : ayez toujours une paire de chaussures pour marcher (baskets ou autres) parce que ça grimpe, ça glisse…bref, ayez chaussettes et chaussures de rechange dans votre voiture !

Évidemment, les quatre villages que je mentionne ne sont en aucun cas exhaustif. Beaucoup d’autres lieux méritent le détour. Ceux-là sont néanmoins des incontournables lorsque vous allez dans le Lubéron. Si vous avez le temps, n’hésitez pas à vous arrêter là où vous êtes inspiré(e)s !

gordes lubérongordes lubéron

Gordes

Perchée sur un rocher, la commune cotise à l’association Les Plus Beaux Villages de France pour son patrimoine riche et varié : deux abbayes, un château, de très nombreux hameaux anciens, et plusieurs centaines de cabanes en pierre sèche ou bories, plusieurs moulins à eau et à vent, des fontaines, des lavoirs, etc.

Gordes se situe entre la réserve de biosphère du Parc naturel régional du Lubéron et celle du Mont Ventoux.

roussillon lubéronroussillon lubéron

Roussillon

Un autre village classé à l’association Les Plus Beaux Villages de France.

Roussillon est célèbre pour ses ocres. Le site est surnommé le « Colorado Français ». De grandes carrières ont été exploitées depuis la fin du XVIIIe siècle et ont employé mille personnes jusqu’en 1930. Aujourd’hui, afin de ralentir les dégradations du site, il est interdit d’en ramasser sous peine d’amende.

Vous pouvez néanmoins, profiter de la balade sur le sentier des Ocres.

lacoste vaucluselacoste vaucluselacoste vaucluse

Lacoste

Exposé au soleil, protégé du mistral et à proximité d’une importante source aux eaux pérennes.

Le village doit en partie sa réputation à la qualité exceptionnelle de la pierre calcaire tendre et claire extraite de ses carrières et qui généra avec l’agriculture une activité économique propice au développement de la communauté.

Lacoste est surtout connu pour son château (certes, en runes) qui a été celui du Marquis de Sade dès 1766. En 2001, Pierre Cardin achète le Château et entreprend un grand travail de consolidation et de sécurisation du site. Depuis, la cour du Château et ses carrières attenantes accueillent, chaque année, un Festival de musique et de théâtre. En période estivale (juillet et août), vous pouvez désormais visiter les appartements du Marquis de Sade et découvrir des meubles de la collection privée de Pierre Cardin, des œuvres d’art contemporain sélectionnées par le couturier et admirer de superbes vues depuis les terrasses du Château sur la vallée du Calavon.

bonnieuxPlus beaux villages de Provencebonnieux

Bonnieux

Bonnieux est l’un des plus beaux villages perchés du versant nord du Luberon. Certains le qualifient de « Mont Saint-Michel en Provence ».

Il fait partie du triangle d’or Gordes – Roussillon – Bonnieux mais, à la différence de ses deux accolytes, ce dernier n’est pas aussi « léché » ni aussi fréquenté, ce qui le fait gagner en authenticité.

Le village se caractérise par ses deux églises, ses remparts, son ancienne mairie : l’Hôtel de Rouvil, ses rues remarquables et nombre d’édifices anciens, l’ensemble donnant à Bonnieux un cachet unique.

Autres articles voyage :

Plus beaux villages de Provence

Suivre: