Comment j’ai appris à regarder mon corps…

regarder mon corpsapprendre à s'aimer

Regarder mon corps, un combat que je ne pensais pas gagner ! Si on m’avait dit qu’à partir de 30 ans, je me serais lancée le défi de faire des shooting lingerie, que j’adorerais me mettre en scène, me mettre en avant, etc…Je n’y aurais jamais cru ! Comment y parvenir ? Comment faire la paix avec son image ?

Ce que j’ai compris

Au cours de mon expérience, de mes transformations, j’ai compris que :

  • J’ai un seul corps : il est unique, c’est ma chair, il me permet de vivre, respirer, vivre des expériences…Pourquoi l’ignorer ?
  • Ce corps a de l’importance, a de la valeur : pourquoi le faire souffrir ? Que m’a-t-il fait ? Il a des besoins et c’est de ma responsabilité d’être à l’écoute et d’y répondre de manière juste et harmonieuse.
  • Mon corps est la partie visible de qui je suis : je suis une personne formidable…Mon corps peut l’exprimer et le montrer aussi pour moi !
  • Cette enveloppe corporelle est belle : imparfait, peut-être mais je l’aime ! J’ai appris à le regarder, à l’écouter et à le comprendre.
  • Mon corps est désirable : mon corps peut plaire, il a même le droit de plaire…Qui suis-je pour dire à l’autre qu’il/elle ne peut pas désirer mon corps ? Pourquoi serais-je dans la censure de ce que mon corps peut ressentir : il a le droit de prendre du plaisir.
  • Mon corps a le choix : Il peut dire oui et il peut dire non. Rien ne l’oblige. Si j’en ai envie et que je le veux, j’y vais. Si, au contraire, je n’en ai pas envie et que je ne le veux pas, j’ai le droit de dire non. Je me respecte et je le respecte.
  • Mon corps est aimable : Qui suis-je pour décréter que mon corps ne peut pas être aimer ? Aimer par moi-même mais aussi par l’autre. Tous les corps peuvent être aimer.

regarder mon corpsregarder mon corpsregarder mon corps

Comment j’ai appris à regarder mon corps ?

Chacun.e d’entre nous a son histoire, son parcours…Personnellement, j’ai appris à regarder mon corps en passant par plusieurs étapes et surtout plusieurs niveaux :

  • réapprendre à nourrir mon corps : (re)découvrir ce que c’est que l’équilibre alimentaire, arrêter de diaboliser la nourriture,
  • retrouver l’état de faim et de non-faim : notre cerveau nous envoie énormément d’informations. Il est essentiel d’être à l’écoute et de les comprendre.
  • sortir de mon trouble du comportement alimentaire : j’ai connu pendant plusieurs années l’hyperphagie. Si tu ne connais pas l’hyperphagie, il s’agit d’un des 3 TCA principaux avec  l’anorexie et la boulimie vomitive. Elle se caractérise par des compulsions alimentaires SANS méthodes compensatoires. C’est à dire pas de vomissements, laxatifs, sport, jeune, etc. Les troubles du comportement alimentaire donne un coup à l’image que tu peux avoir de ton corps : honte, culpabilité, dégoût, etc. Sortir de ces troubles est un pas vers la libération !
  • me regarder : est-ce que toi aussi tu évitais les miroirs ? Tu sors de la douche et tu te caches ?
  • me (re)mettre en mouvement : l’activité physique est un point essentiel pour se reconnecter à son corps. J’ai appris à aimer regarder mon corps qui bouge, à travers mes yeux mais aussi à travers le miroir quand je fais les cours de danse.
  • la photographie : une véritable révélation pour moi qui m’a permis d’avoir un regard plus neutre sur mon corps. C’est également une activité qui m’a permis de découvrir des aspects de ma personnalité et de mon attitude corporelle dont je n’avais pas conscience.

Et toi, est-ce que tu regardes ton corps ? Et comment le regardes-tu ?

Autres articles :

regarder mon corps

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :