Comment être une femme libre ?

comment être une femme libre accepter son corpscomment être une femme libre

Le titre de cet article peut paraître un peu pompeux : comment être une femme libre ? Je n’ai pas de recettes à partager, ni de mode d’emploi mais plutôt des idées et des réflexions. En effet, nous sommes « éduquées » dans l’idée que nous sommes libres…mais le sommes nous vraiment ?

Femme et liberté

J’ai l’impression qu’en écrivant ces deux mots « femme » et « liberté » que nous sommes face à une antithèse. Comme le dit très bien Simone de Beauvoir :

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. »

La femme, le « second sexe », la femme, « le sexe faible » comme si de cette place, nous n’allons pas nous embarrasser de liberté ou de droits. La liste des injonctions faites aux femmes est longue comme le bras, voire les deux bras. En permanence, des injonctions contradictoires de « fait ci », « fait ça ». Finalement, quand nous choisissons de faire telles ou telles choses, sommes-nous réellement à l’origine de ce choix ? Choisissons-nous de manière éclairée ?

Quand je décide de « prendre soin de moi », fais-je le choix pour moi ou pour rentrer dans la case sociale de « ce qui est accepté en lieu et place du mot/genre femme ? »

La liberté d’avoir le droit, d’avoir des droits…Encore un vaste combat. Bien sûr, notre condition de femme s’est améliorée, bien sûr la société évolue mais vous, comme moi, sommes en mesure de sentir que cette liberté est fragile. Nous nous en rendons bien compte avec les restrictions liées à la crise actuelle qui n’ont pas que pour origine des raisons sanitaires (et je dis ça en mesurant mes paroles, en ayant travaillé en post-covid et en continuant de travailler dans le milieu de la santé en général).

La liberté réside pour moi dans le choix. Être libre, c’est donc d’avoir le choix. Avoir le choix, c’est aussi aller le prendre. Il ne vient pas tout seul. Si nous ne nous engageons pas à titre personnel, à corps et âme, j’ai envie de dire, le choix n’est pas. Alors, pour que le choix soit, partons continuellement en sa quête, sa recherche afin que nous puissions le saisir à deux mains, à pleine main.

comment être une femme libre comment être une femme libre comment être une femme libre

Comment être une femme libre ?

Alors, comment s’incarner dans sa liberté lorsqu’on est femme ? Cela passe par prendre le droit de disposer librement de soi, par son corps, par ses pensées, par ses valeurs, par ses mouvements, par sa place,…C’est ne pas s’excuser d’être.

C’est vivre dans toute sa pluralité : sociale, professionnelle, personnelle, sexuelle. Prendre le temps de répondre à toutes les questions qui en découlent et choisir la liberté de désobéir à un pseudo ordre bien en place. Qu’est-ce que c’est bon de désobéir…Être libre, c’est faire le grand saut d’être soi.

C’est oser se nourrir, se documenter, sortir de sa zone de confort, questionner ses croyances, les confronter pour savoir si nous en avons bien fait le tour. C’est aussi être bien au clair sur le pourquoi je fais certaines choses. C’est accepter que la liberté est un chemin, une recherche et non un état stable, immuable. C’est faire le choix, chaque jour, d’être libre. C’est faire le choix, chaque jour, d’avoir le choix.

A titre personnel, cela va passer, entre autre, dans mon choix de :

  • m’habiller comme je le veux – et ne pas me dire « je change de tenue parce que je risque d’être harceler dans la rue »,
  • travailler comme je le veux – accepter ou refuser des projets, des clients ou encore des patients,
  • entretenir les relations personnelles, affectives, intimes que je veux. Je suis en droit de choisir qui fait partie de mon paysage relationnel, qui y rentre, qui en sort,
  • d’avoir une identité bien à moi : sans compromis.
  • de m’accueillir et me comprendre, exit le jugement.
  • de m’éduquer/de m’éveiller : d’aller me nourrir via des personnes que je trouve inspirantes, lire, chercher, creuser.

Et toi, comment décides-tu d’être une femme libre ?

Autres articles :

accepter son corps

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :