Vacances en Provence : que faire dans le Luberon ?

vacances en provencevacances en provenceroussillon provence

Vous avez été nombreux-ses à me suivre sur les réseaux sociaux au moment de mes vacances en Provence. J’ai essayé de profiter un maximum de ce break et vous donnais rendez-vous le soir pour un récapitulatif de ce que j’avais fait dans la journée. Cette story est toujours disponible « à la une » sur mon Instagram mais vous pensez bien que j’allais vous faire un article cytiguide avec toutes les infos à avoir pour organiser votre séjour dans le Luberon !

Organiser ses vacances en Provence

La Provence est une région très touristique donc je vous conseillerai de vous organiser à l’avance pour vos vacances en Provence.

Le transport

En fonction de votre budget et de si vous êtes motorisés ou pas, vous allez adapter votre choix de transport.

Personnellement, je me suis organisée comme il suit : j’ai pris un billet OUIGO Paris/Avignon (si vous le prenez suffisamment à l’avance, vous pourrez l’avoir pour moins de 20€ – méga bon plan !). En un peu plus de 3h, vous arriverez à Avignon. Attention, à Avignon, vous avez deux gares : la gare du centre et la gare TGV à l’extérieur de la ville. Je préférais arriver à Avignon TGV pour récupérer plus facilement ma voiture de location.

Dans cette région, il est essentiel d’être véhiculé. Il existe assez peu de liaisons de transports en commun – à part dans les grandes villes. Donc pour aller profiter de tous les petits villages du coin, pensez voiture. A la gare TGV, vous avez plusieurs sociétés de location de voitures mais vous pouvez aussi passer par des applications de location entre particuliers. Pour ce séjour, je suis passée par Getaround (ancien Drivy). J’ai déniché une petite Toyota, ultra compacte et donc parfaitement adaptée aux routes étroites du massif du Lubéron, équipée de la climatisation – parfaite pour un road trip en solo !

En fonction des villages que vous allez visiter, le stationnement est généralement payant. Les villages appliquent un forfait que vous restiez 1h ou 4h. Cela oscille entre 3€ (Roussillon, par exemple) et jusqu’à 6€ à Fontaine du Vaucluse (que je considère comme du vol).

L’hébergement

La Provence regorge de magnifiques hôtels, maisons d’hôtes, gîtes, etc. Comme pour mon séjour au Pays Basque, le choix s’est retrouvé vite limité. Je suis quand même passée par Airbnb et j’ai réussi à dénicher une petite chambre indépendante chez l’habitant à Plan d’Orgon. Ce qui m’a fait choisir cet hébergement ? La présence d’une piscine ! C’était vraiment le petit extra que je souhaitais avoir et c’est vrai que la plupart des lieux avec piscine étaient pris d’assaut ou bien complètement hors budget.

J’ai donc réussi à trouver un compromis avec cette chambre – qui était plutôt pas mal et qui n’était pas trop éloigné de tous les endroits où je souhaitais allée. Néanmoins, je pense qu’à l’avenir, je m’y prendrai plus tôt afin de trouver la perle rare !

piscine luberon

Se restaurer

Au cours du séjour, j’ai alterné pique-nique et quelques restaurants. Vous pouvez trouver un peu tout type de cuisine et surtout dans les endroits très touristiques des brasseries et autres snacks (mais qui sont parfois un peu chers niveau prix – période touristique oblige !).

Voici les endroits que j’ai testé : le relais des Fumades près de mon Airbnb, un jour où je suis rentrée tard de vadrouille. Cuisine de relais routier – très abordable en terme de tarif. Le plat du jour était frais. Pour ce qui est du buffet des entrées – nous sommes plutôt sur des plats déjà prêt. Cela dépanne mais ce n’est pas une cuisine qui sort de l’ordinaire.

A Cavaillon, un jour où je suis également rentrée tard de vadrouille, j’ai testé le restaurant asiatique Chez Ann. La décoration ne paye pas de mine mais les plats sont frais et joliment dressés. Le service est agréable. Bonne découverte.

Un soir, j’avais réservé une place dans une soirée latino au Domaine du Rocher d’Orgon avec un concert live et un repas organisé par La Caravane d’Olive.

Sinon, j’ai testé deux boulangeries : une à Bonnieux où j’ai mangé un bon pain au maïs et une à Roussillon où j’ai pu manger des viennoiseries (juste une haha !) bien fraîches.

Si vous avez envie d’une glace, je vous propose de découvrir la Fabrique Givrée qui a une boutique à Saint Rémy de Provence.

Vacances en Provence : que faire dans le Luberon ?

Pour les vacances en Provence, vous avez beaucoup de possibilités qui s’offrent à vous : exploration des villages, randonnées dans le massif du Luberon (ou des Alpilles à côté), visite de moulins en tout genre (huile d’olive, lavande, etc.). Je vous propose de découvrir mon itinéraire des jours que j’ai passé dans cette région.

Si vous n’avez pas peur de vous lever tôt, je vous inviterai à partir à la fraîche vers 7h/7h30 afin d’éviter sur votre premier arrêt la valse des touristes. Cela vous permettra aussi parfois de stationner gratuitement puisque c’est à partir de 9h qu’il faut donner à manger aux horodateurs !

Pensez à vous équiper d’une paire de baskets que vous garderez dans la voiture, d’eau fraîche, de protection solaire, etc.

fontaine du vauclusefontaine du vauclusefontaine du vaucluse

Jour 1

Arrivée à Avignon, j’ai récupéré ma voiture de location et ai filé jusqu’à Plan d’Orgon (mon Airbnb). Une fois posée, je suis allée à l’office du tourisme d’Orgon pour voir ce qu’il y avait à faire dans ce coin. Vous avez un petit musée sur l’histoire de la ville qui est liée aux carrières de pierre : Urgonia. Le village est très mignon à visiter et vous avez plusieurs randonnées autour de la ville à faire – personnellement, j’ai trouvé les documents fournis peu fiables et cela a un peu gâché ma visite.

Ensuite, je suis montée (à pied, sans chaussures adaptées, la personne à l’office du tourisme ne m’a absolument pas informé qu’il y avait une route pour accéder au lieu – no comment) jusqu’à l’Eglise Notre Dame de Beauregard. Édifice très impressionnant qui mérite le détour.

J’ai terminé ma journée à la piscine !

vacances en provenceorgon

Jour 2

A l’origine, je voulais aller faire des photos des champs de lavandes. Cependant fin août, il était déjà trop tard. Tout avait été ramassé. J’ai donc vadrouillé autrement. Je suis allée jusqu’à Saignon qui est un village vraiment très mignon surtout la place de la Fontaine avec sa fontaine.

Ensuite, j’ai poussé jusqu’à Buoux qui abrite une ville fortifiée. Je souhaitais visiter mais je n’avais pas du tout la tenue pour faire la visiter. J’ai donc préféré jouer la sécurité et pas me refaire une frayeur comme à Orgon !

Je suis ensuite retournée voir des villages où j’avais l’habitude d’aller adolescente Bonnieux et Lacoste.

vacances en provencevacances en provencevacances en provencesaignon

Jour 3

Toujours à la fraîche, je suis allée visiter Roussillon et ses ocres. Au lever du soleil, c’est vraiment très joli toutes ces couleurs oranges et rouges. J’ai fait le Sentier des Ocres pour visiter notre Colorado français.

Un endroit que je vous recommande : l’Abbaye Notre Dame de Sénanque. Un magnifique monastère datant du Moyen-Âge dans lequel des moines habitent encore. Evidemment vous ne les verrez pas, ils restent dans les parties privées sur les temps de visite (sauf si vous assistez aux services). Le lieu est vraiment reposant et chargé d’histoire. Dans la boutique de l’abbaye, vous pouvez acheter des produits du monastère tel que des légumes, de l’huile d’olive ou du miel. Généralement, la boutique est très rapidement dévalisée par les visiteurs.

Gordes qui a vu ses visites explosées après être passée dans une émission de télévision élisant les plus beaux villages de France.

A côté de Gordes, vous pouvez visiter le Village des Bories – encore un lieu chargé d’histoire. La visite est intéressante et dépaysante – de voir comment d’anciennes générations pouvaient vivre dans des habitations aussi rudimentaires.

Mon dernier arrêt a été Fontaine de Vaucluse pour aller voir le gouffre de Fontaine du Vaucluse. Lieu qui incitait au rêve vue les photos…Cependant, ce fameux point d’eau turquoise au creux des falaises calcaires est complètement inaccessible par le chemin de la ville. Vous marchez 10 minutes le long de la Sorgue, magnifique eau claire, vraiment beau paysage…Cependant, au bout du chemin, un barrière. Alors, certains escalades sur les rochers pour s’approcher davantage, je trouve cela dangereux. Autre point qui m’a moins plu : le côté usine à touristes, ambiance fête foraine. Tout au long du chemin, vous avez glaciers, churros, etc. Personnellement, ça me gâche un peu l’ambiance.

abbaye notre dame de sénanqueabbaye notre dame de sénanquevillage des bornesgordes

Jour 4

N’y étant jamais allée, j’ai décidé de sortir du Luberon et d’aller jusqu’au pont du Gard. Site majestueux à voir au moins une fois dans sa vie. Vous pouvez faire de longues balades au cœur du site mais aussi vous baignez (site non surveillé).

Sur le retour, je souhaitais m’arrêter dans un moulin afin de ramener de la bonne huile d’olive à Paris. Je suis allée au Moulin du Calanquet, que je vous recommande : accueil chaleureux, visite très intéressante sur toute la fabrication des huiles d’olive et dégustation. J’ai ramené une petite sélection d’huiles et des confitures aux saveurs originales.

J’ai terminé ma journée à Saint Rémy de Provence où j’ai fait le tour de la vieille ville – que je n’avais pas vu depuis mon adolescence. 1h vous suffit pour faire le tour. Il existe le parcours en lien avec Nostradamus (vous pouvez d’ailleurs voir la maison où il est né – une plaque l’indique mais vous ne pourrez pas rentrer). L’autre parcours est celui de Vincent Van Gogh que j’ai décidé de ne pas faire car aucune oeuvre n’est conservée ici mais la majorité dans son musée à Amsterdam. Allez voir des reproductions dans sa chambre ne m’intéressait guère.

pont du gard visitepont du gard visitesaint rémy de provence

Jour 5

Le seul jour de pluie des vacances, j’ai été à Cavaillon visiter une ancienne synagogue à la décoration assez unique. La guide qui m’a fait la visite était très intéressante et m’a permis de saisir l’histoire de ces familles en Provence et leur mode de vie.

Puisque la temps n’était pas au rendes-vous, c’est le jour où j’ai décidé d’aller visiter la Nougaterie des Fumades à Allègre-les-Fumades. Si vous vous rappelez, je parlais de cette entreprise que j’avais rencontré au Salon du Chocolat à Paris.

cavaillonsynagogue cavaillon

Jour 6

Dernier jour en Provence et avant de partir, je souhaitais aller à l’Isle sur la Sorgue pour profiter des derniers instants, de cette eau très claire. Dimanche, jour de marché, c’était très sympa d’en faire le tour – malgré la foule. J’ai aussi visité la Fondation Villa Datris qui est une lieu qui met en avant la sculpture contemporaine. L’entrée est gratuite.

En début d’après-midi, je reprenais le train pour finir mon séjour à Marseille.

Autres articles cityguide :

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :