Qu’est-ce que la Slow Cosmétique ?

Qu'est-ce que la Slow Cosmétique

Qu’est-ce que la Slow Cosmétique ? Si vous êtes passionné(e)s de beauté et de soins, vous n’avez pas pu passer à côté de ce mouvement qui souhaite proposer une alternative dans le prendre soin de soi. J’ai eu la chance d’être invitée par l’association pour le marché de la Slow Cosmétique à Paris – c’était l’occasion d’en apprendre plus, de rencontrer des marques et de passer un bon moment !

Qu’est-ce que la Slow Cosmétique

Crée en 2012 par le cosméticien aromathérapeute Julien Kaibeck, la Slow Cosmétique est à la fois un concept et un mouvement. Son fondateur souhaite aller plus loin dans la vision de la beauté – et ne pas s’arrêter à la cosmétique bio et/ou naturelle. Julien y ajoute une vision globale du soin, de son impact sur nous-mêmes et notre santé. Avec une envie de répondre à la question, qui se révèle très juste, : qu’est-ce que je mets sur ma peau ? En plus de tout cela, Julien s’intéresse également à l’ensemble de la chaîne de production d’un produit de beauté, d’un point de vue environnemental aussi bien que d’un point de vue éthique et social.

Depuis 2013, la Charte de la Slow Cosmétique ancre le mouvement. Celle-ci permet de définir les valeurs fondatrices pour des cosmétiques plus écologiques, sains, intelligents et raisonnables. Elle est reconnue et mise en pratique par ses membres.

Charte de la Slow Cosmétique à télécharger

Pourquoi « Slow Cosmétique » ?

Comme pour le concept de « Slow life », la Slow Cosmétique veut se faire la part belle par rapport à la « Fast beauty » qui fait référence à une surconsommation de la beauté, qui est de plus en plus présente. Personnellement, depuis que je blogue, j’ai l’impression de n’avoir jamais autant vu de nouveaux produits de beauté apparaître sur le marché. Des nouveaux « besoins » voient le jour, des collections en édition limitée pour créer encore plus de désir chez les consommatrices, etc…

Par conséquent, la Slow Cosmétique s’ancre véritablement dans une démarche à contre-courant de la tendance actuelle. Elle revendique une consommation intelligente, saine, écologique et raisonnable.

Pour moi, cette tendance permet de prendre conscience – même si nous ne changeons pas tout dans nos routines, de s’arrêter, de se poser la question « de quoi ai-je réellement besoin ? » En parallèle, c’est aussi une démarche qui peut s’inscrire dans un cheminement plus personnel de consommer mieux, de réduire ses déchets, de donner son argent à des entreprises plus humaines, etc.

Quels sont les critères de la Slow Cosmétique ?

Pour pouvoir prétendre au label Slow Cosmétique, les marques doivent répondre à quatre critères :

  • Critère ÉCOLOGIQUE :

La cosmétique doit être formulée et utilisée dans le respect de l’environnement.​ Les ingrédients naturels et biologiques les moins transformés doivent être privilégiés dans les formules, excluant tout ingrédient issu de la chimie de synthèse, de la pétrochimie, de l’exploitation animale provoquant la mort, ainsi que tout ingrédient potentiellement polluant pour l’environnement.​ La cosmétique doit s’efforcer de minimiser son impact écologique dans toutes les sphères de sa conception et de son utilisation. Les cycles courts, les échanges au niveau local et le zéro déchet doivent être privilégiés.

  • Critère SAINE :

La cosmétique doit être formulée et pratiquée dans le respect de la santé de l’Homme, du végétal et de l’animal. Elle se conçoit dans le respect du vivant et de son cycle de vie sans causer de toxicité à court ou long terme. Elle veille à ne pas perturber les fonctions physiologiques de l’organisme.​ Elle exclut les tests sur les animaux, ainsi que toute exploitation animale provoquant la souffrance ou la mort.

  • Critère INTELLIGENTE :

​La cosmétique doit répondre de façon adéquate à des besoins réels de la peau. Le nettoyage, l’hydratation et la protection de la peau sont des besoins fondamentaux, et la cosmétique doit y répondre avec des produits ou des gestes sensés. Pour cela, la cosmétique doit utiliser des formules simples à base d’ingrédients nobles issus des ressources biodisponibles. Efficace, la cosmétique doit faire la part belle aux ingrédients naturellement actifs et bénéfiques pour la peau sans souhaiter en revendiquer l’exclusivité.​ Les ingrédients inertes, inactifs ou inutilement transformés doivent être évités, ainsi que tout ingrédient susceptible d’améliorer la santé de la peau au détriment de la santé du reste du corps ou de l’esprit. Elle nous invite à consommer moins mais mieux, tout en nous incitant à entrer en contact direct avec la nature sans chercher à recréer celle-ci de façon artificielle.

  • Critère RAISONNABLE :

La cosmétique ne doit pas formuler de fausses promesses, impossibles à tenir au regard de la nature d’un produit ou d’un geste cosmétique. Elle s’interdit le greenwashing, la manipulation, et toute forme de retouche ou de dissimulation visant à tromper ses interlocuteurs. Elle se vend et s’achète à un prix juste, qui reflète la qualité réelle de sa formulation ou de son service. Elle promeut les savoir-faire ancestraux et traditionnels dans le respect de l’éthique. Dans son élaboration, elle veille à l’amélioration du niveau de vie de tous les acteurs de la chaîne de production. Elle fait confiance aux ingrédients issus de la Nature ou du talent humain, sans souhaiter en revendiquer l’exclusivité (biopiraterie). Résolument positive et non anxiogène, elle reconnaît le besoin de plaisir éprouvé par l’Homme comme une qualité et l’invite à le cultiver d’une façon simple. Elle incite à adopter des alternatives naturelles, bénéfiques pour le corps et la beauté autant que pour l’esprit.

Où trouver des produits Slow Cosmétiques ?

Toutes les marques qui portent le label Slowcosmétique sont disponibles sur l’e-shop de l’organisation.  Évidemment, certaines entreprises vendent directement sur le site web donc vous pouvez les visiter lors de votre navigation virtuelle.

Ensuite, en fonction de votre lieu d’habitation, vous trouverez des revendeurs – qu’ils s’agissent de petites boutiques, type concept store (spécialisés ou non) ou de grandes enseignes.

Autres articles qui parlent de Slow Cosmétique :

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *