The Hate U Give et autres films

The HateU Give est un film qui m’a beaucoup marqué en ce début d’année. Comme dans mon précédent article sur les films visionnés en septembre/octobre, je vais vous partager mon avis sur les derniers films que j’ai eu l’occasion de visionner.

Les Films Internationaux

The Hate U Give

Starr est témoin de la mort de son meilleur ami d’enfance, Khalil, tué par balles par un officier de police. Confrontée aux nombreuses pressions de sa communauté, Starr doit trouver sa voix et se battre pour ce qui est juste.

Ce film est l’adaptation du roman au succès international The Hate U Give, en français La Haine qu’On Donne, d’Angie Thomas. J’avais hâte de découvrir ce film suite au visionnage de quelques extraits lors du Showeb à l’automne dernier. Je dois avouer que je n’ai pas été déçue. Le film est poignant, très bien joué et fait réfléchir sur des sujets de fond de notre société. Il est question de différence (sociale, physique avec la couleur de peau, etc.) et de la violence dans laquelle les enfants baignent. Ayant travaillé dans les services de Protection de l’Enfance, je connais bien les ravages que cela peut faire. Courrez voir ce film qui, je l’espère, vous bouleversera.

Arctic

En Arctique, la température peut descendre jusqu’à moins –70°C. Dans ce désert hostile, glacial et loin de tout, un homme lutte pour sa survie. Autour de lui, l’immensité blanche, et une carcasse d’avion dans laquelle il s’est réfugié, signe d’un accident déjà lointain. Avec le temps, l’homme a appris à combattre le froid et les tempêtes, à se méfier des ours polaires, à chasser pour se nourrir… Un événement inattendu va l’obliger à partir pour une longue et périlleuse expédition pour sa survie. Mais sur ces terres gelées, aucune erreur n’est permise…

Ce film est glacial et joue la carte du film contemplatif – point de vue qui change pour une film de type « survival« .  Les activités du personnage principal sont presque filmées à la manière d’un documentaire et fournit comme un kit de survie en milieu arctique. Pas de voix off, peu de musique, tout le film s’appuie sur les qualités interprétatives et physiques de Mads Mikkelsen.

La Favorite

Début du XVIIIème siècle. L’Angleterre et la France sont en guerre. Toutefois, à la cour, la mode est aux courses de canards et à la dégustation d’ananas. La reine Anne, à la santé fragile et au caractère instable, occupe le trône tandis que son amie Lady Sarah gouverne le pays à sa place. Lorsqu’une nouvelle servante, Abigail Hill, arrive à la cour, Lady Sarah la prend sous son aile, pensant qu’elle pourrait être une alliée. Abigail va y voir l’opportunité de renouer avec ses racines aristocratiques. Alors que les enjeux politiques de la guerre absorbent Sarah, Abigail quant à elle parvient à gagner la confiance de la reine et devient sa nouvelle confidente. Cette amitié naissante donne à la jeune femme l’occasion de satisfaire ses ambitions, et elle ne laissera ni homme, ni femme, ni politique, ni même un lapin se mettre en travers de son chemin.

Un film en costumes qui dépoussièrent l’Histoire de la monarchie anglaise. Nous, spectateurs, assistons à une guerre sans merci, à la morale douteuse, pour devenir la favorite de la reine Anne et d’avoir le plus d’influence dans le contexte d’une guerre contre la France. Le film peut sembler vulgaire ou outrancier mais il s’agit de la pâte de Yorgos Lanthimos.

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaque d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L’aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

En grande fan du monde Harry Potter, j’avais hâte de visionner le deuxième opus des Animaux Fantastiques. Le premier m’avait replongé dans mes premières passions pour ce monde et j’ai passé un bon moment à visionner ce film. Cependant, si je prends du recul, ce n’est pas le meilleur film du monde Harry Potter. En effet, le scénario a été écrit par J.K. Rowling qui nous emmène dans des intrigues parallèle inachevées. Malgré tout, les visuels sont magnifiques, les effets spéciaux autour des animaux me font replonger dans ce monde merveilleux toujours un peu plus.

Les Films Français

Premières vacances

Marion et Ben, trentenaires et parisiens, font connaissance sur Tinder.
C’est à peu près tout ce qu’ils ont en commun ; mais les contraires s’attirent, et ils décident au petit matin de leur rencontre de partir ensemble en vacances malgré l’avis de leur entourage. Ils partiront finalement… en Bulgarie, à mi-chemin de leurs destinations rêvées : Beyrouth pour Marion, Biarritz pour Ben. Sans programme précis et, comme ils vont vite le découvrir, avec des conceptions très différentes de ce que doivent être des vacances de rêve..

À mourir de rire ! Et surtout criant de vérité sur les rencontres affectives et le challenge que représente les premières vacances pour un couple – même si certains constats sont un peu poussés au cliché. Premières Vacances est une comédie, dans l’air du temps, qui vous fera passer un moment de détente entre amis ou avec votre chéri(e).

Edmond

Décembre 1897, Paris. Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Il n’a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci : elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de cœur de son meilleur ami et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l’instant, il n’a que le titre :  » Cyrano de Bergerac « 

Passionnant du début à la fin et qui donne l’envie de se replonger dans la pièce de théâtre au personnage si célèbre qu’est Cyrano de Bergerac. Un peu comme le film Neverland l’est au conte de Peter Pan, Edmond nous emmène dans la genèse de la pièce de théâtre. Touchant, improbable et surement très romancé, mais peu importe, c’est la magie de l’imaginaire qui est à l’oeuvre. A découvrir sans plus tarder.

the hate that u givethe hate that u give

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *