Cure vitamine C avec Ellaro

Faire une cure de vitamine C est un classique en terme de santé et prévention des petits désagréments de la période froide. Nous la consommons dans notre alimentation et/ou sous forme de gélule, d’ampoules lors de cures…Mais qu’en est-il pour la peau ?

Cure vitamine C : les bienfaits ?

Avec l’évolution, l’organisme humain a perdu sa capacité à la synthétiser. Nous devons donc la puiser chaque jour dans les aliments. Dans l’organisme, elle est surtout présente dans le cristallin de l’oeil, les globules blancs, l’hypophyse, les glandes surrénales et le cerveau.

La vitamine C participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Elle contribue aussi au maintien de la fonction immunitaire, elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux.

Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres.

Extrait issu de Passeportsanté.net

Il est donc essentiel que notre alimentation soit adaptée afin que notre organisme puisse avoir ses apports nécessaires en vitamine C. Ce sont les fruits et les légumes colorés et crus qui contiennent le plus de vitamine C : poivron rouge, orange, citron, pamplemousse, cantaloup, framboise, fraise, brocoli, tomate, etc. En cherchant sur le Web, vous pouvez trouver la liste des aliments les plus concentrés en Vitamine C. Lorsque le PNNS parle d’au moins cinq portions de fruits et de légumes frais, ce n’est pas pour rien ! Cette quantité permet de combler les apports nutritionnels recommandés en vitamine C.

Appliquée directement sur la peau, la vitamine C est trente fois plus disponible que par voie orale. La manger, c’est bien, mais parfois, notre peau est un peu le parent pauvre de la Vitamine C…Au contact de l’épiderme, la Vitamine C va agir comme un bouclier et va protéger l’intégrité de l’ADN de nos cellules et lutter contre les radicaux libres en synergie avec la vitamine E. La vitamine E est antioxydante, c’est-à-dire un anti-age naturel. Les deux combinés permet donc de lutter efficacement contre le vieillissement cutané.

La vitamine C est donc une alliée pour diminuer nos rides en luttant contre l’inflammation de nos cellules, en bossant nos fibres d’élastine et de collagène et en augmentant la densité de nos papilles dermiques. Bonus : elle éclaire le teint en régulant l’excès de mélanine dans notre peau (pigment brun foncé de notre peau) et donc l’intensité de nos tâches par la même occasion. La vitamine C booste donc l’éclat de la peau tout en améliorant la circulation sanguine. En effet, un épiderme mieux nourri et mieux oxygéné va être plus efficace dans son processus de réparation et régénération.

Cure vitamine C avec Ellaro : quels produits ?

Depuis bientôt un mois, ma routine de soins a changé. J’y ai introduit le duo sérum et crème de la gamme Revitalisante Vitamine C de chez Ellaro. Utiliser les deux produits de la même gamme permet d’apporter une synergie totale des soins et d’obtenir une meilleure efficacité.

La formule du Serum Revitalisant Ellaro est enrichi avec :

  • deux formes stabilisées de vitamine C : anti-oxydante, éclaircissante,
  • du retinol : anti-âge, revitalisant et
  • du zinc PCA : hydratant, amplificateur de collagène.

Ce produit offre une protection anti-oxydante et va booster la peau.

La Crème Revitalisante Ellaro combine :

  • la vitamine C : anti-oxydante, éclaircissante,
  • beurre de karité : émollient (hydratant), antioxydant, réparateur,
  • de la lécithine : facteur naturel d’hydratation , réparateur, émollient et
  • du rétinol : anti-âge, revitalisant.

J’utilise ce duo de produit le matin après après avoir nettoyer ma peau à l’aide de quelques sprays de lotion Reine de Hongrie de Centella. J’applique une pompe de sérum et une petite noisette de crème sur le visage, cou et décolleté.

Cure vitamine C avec Ellaro :  mon avis

La sensorialité des produits est très agréable : un parfum délicat se dégage des produits. Il s’agit d’une odeur abricotée qui booste mon humeur dès le réveil – ce qui est un véritable petit bonheur dans ma routine quotidienne. Les textures sont fluides et pénètrent rapidement – et ce même pour la crème qui contient du karité. Elle est un peu plus « onctueuse » mais sans effet gras sur la peau. Il est possible de passer à l’étape maquillage très rapidement.

Evidemment, comme à mon habitude, lorsque je teste un nouveau produit, je me demande toujours comment ma peau va réagir et surtout si je vais faire une réaction liée à la dermatite périorale. Ma peau a bien accepté la formule, pas de réaction inflammatoire n’est à constatée.

En terme d’efficacité, j’ai remarqué des résultats rapides. Généralement, entre novembre et février, ma peau fait grise mine. Le teint est un peu terne et manque d’éclat. De plus, même si je fais attention à mon taux d’hydratation, le froid peut être un peu mordant et donne cette impression de dessèchement.

Au bout d’environ une semaine, j’ai constaté que ma peau était lumineuse.  Les petites ridules – notamment d’expression et les pores étaient moins apparents. Et, évidemment, ayant un boost en vitamine C, la peau présente beaucoup moins de signes de fatigue (traits tirés, teint terne, etc.).

Au bout d’environ un mois, tous les résultats précédents sont toujours d’actualité. En plus, j’ai la sensation d’une peau plus tonique, pulpeuse, douce et globalement homogène. Depuis mon passage au Dermacenter où nous avions constaté la mélanine très présente au spectre (liée à l’inflammation dont je souffre), notre objectif était de l’apaiser. Les soins Ellaro sont vraiment efficaces pour y parvenir.

Même si les températures ont baissé ces derniers jours sur Paris, ma peau demeure confortable avec ce duo sérum + crème. Je n’ai pas eu besoin de changer de soins ou d’apporter plus en quantité.

Je dois avouer que je suis bluffée par les résultats de la vitamine C dans ma routine de soins. Je ne m’attendais pas à autant et cela donne envie de continuer à utiliser ces produits. Evidemment, rien ne nous empêche d’utiliser des soins à la vitamine C toute l’année car la performance devient réelle sur le long terme. Cependant, je pense que notre peau change en fonction des périodes de vie et des saisons et qu’il est toujours bon de réévaluer ses cosmétiques au fil du temps.

L’autre point non négligeable de cette routine est quelle demeure abordable. Le sérum est vendu à 32,40€ et la crème est au prix de 28,40€.

Cure vitamine C : bien choisir ses cosmétiques

Lorsqu’il s’agit de faire une cure de vitamine C, il est important de jeter un oeil à la formule. En effet, la vitamine C, est très instable. Elle ne supporte ni l’eau, ni les UV, ni la chaleur. Cependant, certaines marques ont réussi à la stabiliser dans leur formule grâce à un PH acide (PH 3 en général alors que celui de notre peau est de 4,7 environ).

L’inconvénient avec un PH 3 est que la vitamine C devient un AHA (ou acide de fruits) qui peut être irritant. Comment en être sûr(e) ? Il suffit de demander à son pharmacien ou d’examiner le mode d’utilisation. Si celui-ci indique « usage quotidien », vous pouvez y aller. Si le produit est vendu en tant que « cure », il est bon de faire attention.  Celle-ci peut ne pas convenir à tous les types de peau, particulièrement les plus sensibles ou réactives.

Étant devenue un peu experte en réactions cutanées, le conseil que je peux vous donner est de voir s’il est possible d’obtenir quelques échantillons du soin en question et de le tester. Si vous ressentez une sensation de picotements, d’inconfort ou que des rougeurs apparaissent, mieux vaut arrêter d’utiliser le produit en question.

Autre conseil : ranger les produit à l’abri du soleil, de la lumière et de la chaleur (mieux pour les cosmétiques en général).

cure vitamine ccure vitamine ccure vitamine c

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *