Sorties cinéma septembre/octobre

J’avais envie de vous parler des sorties cinéma de septembre/octobre. En effet, j’ai découvert plusieurs films et j’ai décidé de vous faire un petit retour sur les derniers films que j’ai visionné.

Sorties cinéma : les films français

Le Grand Bain

C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée. Alors, oui c’est une idée plutôt bizarre, mais ce défi leur permettra de trouver un sens à leur vie…

Ce film m’a beaucoup attendri et fait rire ! J’ai aimé que Gilles Lelouche montre des corps d’hommes imparfaits et amènent le spectateur à percevoir la beauté qui s’en dégage à travers cette activité de natation synchronisée. J’aime le fait que le film insuffle du rêve à travers un collectif alors que chaque personnage seul n’a pas de but dans sa vie. Le lien aux autres leur permet de se dépasser et de se transformer. Le Grand Bain est un vrai “Feel Good Movie” après duquel on ressort avec un grand sourire et une petite larme au coin de l’oeil.

En liberté !

Yvonne jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi, héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux.

Un thriller déjanté et à mourir de rire, où le duo que font Pio Marmaï et Adèle Haenel, fait des merveilles à l’écran. Je trouve vraiment intéressant de traiter le concept d’innocence dans le système judiciaire et surtout comment un erreur judiciaire peut biser une vie à travers un scénario totalement burlesque. Je trouve que Vincent Elbaz était l’acteur parfait pour jouer le personnage de Santi, capitaine de police ripou !

Un amour impossible

À la fin des années 50 à Châteauroux, Rachel, modeste employée de bureau, rencontre Philippe, brillant jeune homme issu d’une famille bourgeoise. De cette liaison passionnelle mais brève naîtra une petite fille, Chantal. Philippe refuse de se marier en dehors de sa classe sociale. Rachel devra élever sa fille seule. Peu importe, pour elle Chantal est son grand bonheur, c’est pourquoi elle se bat pour qu’à défaut de l’élever, Philippe lui donne son nom. Une bataille de plus de dix ans qui finira par briser sa vie et celle de sa fille.

Poignant, profond…Un amour impossible est un film qui vous bouleverse de part son sujet ultra sensible : l’inceste. Le film témoigne très justement de l’indicible qu’est ce tabou universel, la sidération, la honte, la culpabilité, les ravages qu’il amène dans les familles. Les jeux des acteurs est incroyables et bouleversants. Je trouve que d’adapter le livre de Christine Angot est un choix osé et courageux qui j’espère trouvera son écho et permettra de faire avancer ce problème de société qui reste très ancré dans nos sociétés.

Sorties cinéma : les films internationaux

Kursk

KURSK relate le naufrage du sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk, survenu en mer de Barents le 12 août 2000. Tandis qu’à bord du navire endommagé, vingt-trois marins se battent pour survivre, au sol, leurs familles luttent désespérément contre les blocages bureaucratiques qui ne cessent de compromettre l’espoir de les sauver.

Les sous-marins ont toujours représenté une fascination pour moi car ils sont dans les profondeurs des Mers et Océans, insoupçonnables ou presque. J’ai toujours été impressionnée par ces hommes qui partaient pour vivre dans le noir pendant des semaines, voire des mois. Kursk est un film catastrophe inspirée d’une histoire vraie – comme pour toute histoire vraie, je m’attache rapidement aux personnages et je suis toujours émue par comment ces moments extrêmes peuvent rendre fous ou dénués de sens les Hommes. Dans ce film, c’est montré avec authenticité, on voit le drame à la fois au travers des sous-marinier que des femmes et enfants restés à la surface. Ce type de film questionne sur les décisions des politiciens et des instances officielles – qui ne sont pas toujours dans l’intérêt du plus grand nombre.

Gavelston

1988. Les temps sont durs pour Roy, petit gangster de la Nouvelle-Orléans. La maladie le ronge. Son boss lui tend un guet-apens auquel il échappe de justesse. Une seule issue : la fuite, en compagnie de Rocky, une jeune prostituée. Deux êtres que la vie n’a pas épargnés. En cavale vers la ville de Galveston, ils n’ont plus rien à perdre…

Gavelston nous plonge dans les travers de l’Amérique mafieuse, où les limites sont juste le nombre de balles que les protagonistes possèdent dans leur arme. Nous partons sur la route avec les deux personnages principaux en espérant qu’ils s’en sortent indemne de leur cavale…Le film nous fait haleter et nous surprend de par sa brutalité mais comme souvent – la réalité est souvent bien plus terrible que la fiction.

A Star is Born

Star de country un peu oubliée, Jackson Maine découvre Ally, une jeune chanteuse très prometteuse. Tandis qu’ils tombent follement amoureux l’un de l’autre, Jack propulse Ally sur le devant de la scène et fait d’elle une artiste adulée par le public. Bientôt éclipsé par le succès de la jeune femme, il vit de plus en plus de mal son propre déclin…

Un film magnifique avec un Bradley Cooper époustouflant dans son interprétation et ses qualités de chanteur. On découvre Lady Gaga actrice, juste et touchante dans cette aventure nous donne envie de la découvrir dans de futurs rôles.

sorties cinéma

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *