Week end à Porto: le cityguide de Yoan & Sarah

Le mois de mai était propice aux escapades et j’ai passé un agréable week-end à Porto avec mon partner in crime, mon binôme de salsa: Yoan (que vous pouvez entrapercevoir dans l’onglet Salsa sur Instagram!). Voici notre petit cityguide personnel!

Week end à Porto: le transport

S’échapper au Portugal est très rapide et facile. Plusieurs compagnies proposent des vols, notamment low-cost (easyjet, transavia, etc.). Pour la première fois, je suis passée par Aigle Azur et j’ai été ravie de la découverte. Le bonus: des écrans intégrés dans le dossier des fauteuils et un port USB afin de recharger son téléphone!Evidemment, en fonction de la période, vous ne paierez pas le même montant pour votre aller-retour Paris/Porto. En s’y prenant à l’avance, vous pouvez en avoir pour à peine une centaine d’euros.

La durée de vol est d’environ 1h45. Une fois arrivée à l’aéroport de Porto, il est très facile de récupérer le métro, la ligne E, qui vous amène directement dans le centre ville (arrêt Trindade avec les correspondances pour toutes les autres lignes). Le temps de transport est d’une demi-heure. Par contre, les métros sont moins fréquents que chez nous! Anticipez vos déplacements, notamment lorsque vous repartirez à l’aéroport!

Une fois sur place, si vous avez trouvé un hébergement dans le centre ville, il n’est pas nécessaire d’utiliser les transports en commun. Nous avons essentiellement fait le cœur de la ville à pied. Les distances sont assez courtes. Evidemment, si vous souhaitez explorer la ville au sens plus large, les transports en commun seront les bienvenus.

Week end à Porto: la langue

Evidemment, si comme moi vous ne parlez pas le portugais, pas d’inquiétude, l’anglais y est assez courant. Vous pouvez également avoir des interlocuteurs parlant français, espagnol, bref, il est assez simple de se débrouiller!

Au passage, vous apprendrez quelques mots. Je dois l’avouer, j’ai adoré prononcer Obrigada (merci). Petite spécificité, les hommes disent “obrigado” et les femmes “obrigada”.

Week end à Porto: l’hébergement

Comme souvent, le temps d’un week-end, j’ai opté pour un Airbnb. Yoan m’a fait confiance les yeux fermés (enfin, je crois!) et j’ai déniché une petite perle en plein centre ville, à cinq minutes à pied du métro Trindade, du marché . Le studio était très bien agencé avec une salle de bain très agréable, un coin chambre très reposant (mention spéciale pour le lit king size et son matelas ultra confortable) ainsi qu’un espace cuisine ouverte où nous avons pu nous préparer de délicieux petits déjeuners. Nos hôtes ont eu de délicates attentions: corbeille de fruits, pastel de nata, bouteilles d’eau, etc.

Le studio donne sur une rue assez passante mais nous avons pas connu de nuisances particulières. L’avantage était d’avoir des commerces de proximité comme des boulangeries, supérettes ainsi que divers restaurants (néanmoins, tous n’avaient pas des options végétariennes…).

week end à Portoweek end à Portoweek end à Portoweek end à Porto

Week end à Porto: se restaurer

Avec un Airbnb, il est facile de manger un peu comme à la maison, c’est-à-dire prévoir ses petit-déjeuners et/ou sandwichs lorsque vous partez en vadrouille.

Manger à Porto n’est pas plus cher qu’à Paris et vous pouvez tout à fait trouver des endroits sympathiques où vous restaurer. Comptez une dizaine d’euros pour un déjeuner et une vingtaine d’euros minimum pour un dîner par personne.

J’ai dîné le premier soir (seule, tempête à Paris, avion retardé pour Yoan), proche du studio, dans un restaurant lounge à la décoration tendance: Champ’s da Baixa Bistrô. La carte est assez “courte”, les plats peuvent plaire au plus grand nombre et nous sentons le fait maison. J’y ai mangé une salade de quinoa végétarienne qui était savoureuse et parfumée. Avant de s’installer pour le déjeuner le lendemain, nous avons goûté au Pastel de Bacalhau chez Casa Portuguesa do Pastel de Bacalhau: des quenelles de pommes de terre et de morue salée, qui là étaient fourrées de fromage. Ensuite, nous sommes régalés chez A Sandeira, une petite cantine toute étroite où l’attente est un peu (trop) longue mais les délicieux plats (salades, sandwichs, limonades, etc.) faits maison valent le détour! Nous avons dévoré des sandwichs croustillants aux ingrédients ultra-frais, une salade haute en couleur et des frites parfumées à l’ail à tomber par terre (nous assumons l’haleine après!). Le soir a été un échec. Il faut savoir que les cuisines s’arrêtent entre 22h30 et 23h dans les restaurants. Nous nous sommes rabattus sur un restaurant qui venait d’ouvrir et ce fut une grosse déception. Une carte qui nous inspirait pas et un plat très moyen qui ressemblait davantage à un plat de “cantine” qu’à celui d’un bistrot lounge.

Nous nous sommes aussi fait un petit concours de pastel de Nata. Pas que nous en ayons mangé beaucoup mais nous avons pu comparer entre trois: celles de l’Airbnb, d’une boulangerie en bas du studio, la Confeitaria do Bolhão et d’une autre boutique la Fábrica da Nata. Les meilleures étaient de cette dernière: la pâte était parfaitement croustillante, la crème légère, bref, nous nous sommes un peu shootés au sucre et au gras sur ce coup-là. Maintenant, il me faudrait comparer avec les originales de Lisbonne!

week end à Portoweek end à Porto

Week end à Porto: notre programme

Etant arrivée la première, j’en ai profité pour me balader dans les rues de Porto et surtout d’aller sur le pont Dom Luis qui permet d’admirer la ville, le Douro, bref, d’être subjuguée par la ville. Je me suis perdue dans les petites ruelles, monté un énorme escalier pour retrouver mon chemin jusqu’à l’Airbnb…Bref, prévoyez des bonnes chaussures!

Le lendemain, je me suis laissée guidée par Yoan – ce qui était très agréable! Nous avons commencé par notre quartier. En sortant du studio, nous avons pu apercevoir nos premiers Azulejos sur la Capela das Almas (Chapelle des Âmes). Nous avons manqué de chance car le Mercado do Bolhao était en travaux et nous n’avons pas pu profiter de ce marché typique de Porto. Ensuite, nous avons descendu la rua de Santa Catarina qui est une des rues commerçantes de la ville. C’est dans cette rue là que nous avons mangé de très bonnes pastels (la Fabricà da Nata, mentionnée plus haut). Le café Majestic à la décoration très vintage est un endroit, certes touristiques mais qui mérite de s’y passer. Nous avons fait le choix de ne pas s’y arrêter, préférant découvrir d’autres endroits de la ville. Nous sommes passés par Praça da Batalha avant de nous diriger vers la Catedral do Porto. Elle se trouve sur  une grande esplanade avec une vue panoramique de la ville avec le Pelourinho do Porto. C’était très beau et nous avons pu faire quelques photos sympathiques devant les murs d’Azulejos à l’intérieur de la cathédrale. C’est aussi à ce moment que le soleil a commencé à sortir et à nous faire profiter d’une belle journée!

Ensuite, nous avons souhaité faire la Torre dos Clerigos qui est aussi un lieu où nous pouvons admirer la ville. Un petit peu d’endurance est nécessaire mais surtout de la patience pour pouvoir circuler dans les escaliers étroits partagés avec les autres touristes!

Nous sommes ensuite allés reprendre des forces et faire le plein d’énergie avant de descendre jusqu’au Douro pour faire une croisière. Sur le chemin, nous sommes passés devant le Palacio da Bolsaet une autre église à la façade azur l’Igreja Paroquial de Sao Nicolau. Pour la croisière, nous avons pris les billets à la première échoppe sans vraiment réfléchir. Nous souhaitions avoir accès à une cave avec cette croisière (nous avions eu vent de billet combiné). La Croisière sur le Douro (la compagnie était Douro Acima si je ne me trompe pas) dure environ 50 minutes. C’est un moyen agréable de voir la ville, de profiter de son architecture et de ses points. Le point négatif est l’absence de commentaires/guide. Nous avions la possibilité d’aller déguster un verre de porto chez Porto Cruz ensuite. Vous êtes accueillis dans la cave, vous êtes servis mais aucune explication en supplément ne vous est servis avec le verre. Je pense que le mieux est d’aller visiter une cave afin d’en savoir davantage sur le vin de Porto. 

Après avoir bu notre porto, nous nous sommes posés sur le bord du Douro avant de remonter jusqu’au pont Luis afin de profiter du coucher du soleil. La vue est magnifique du pont en lui-même et nous avons fini d’observer le spectacle du jardin do Morro où les gens viennent nombreux pour prendre l’apéro et profiter de la vue.

Nous sommes ensuite rentrés à l’Airbnb et nous avons été témoin d’une manifestation incroyable. Durant une bonne partie de la journée, nous avons entendu des chants religieux diffusés par les hauts parleurs de la ville. Nous nous demandions pourquoi…La réponse s’est révélé vers 21h30 où notre rue a été inondée par une foule incroyable, avec un nombre incalculable de cierges qui brûlaient. Un spectacle étonnant qui célébrait le mois de la Vierge Marie.

Après une préparation rapide, nous sommes allés dîner (le petit fiasco de notre séjour, voir plus haut) puis nous avons décidé de rattraper la soirée en allant dans la rua da Galeria de Paris qui est la rue qui regroupe plusieurs bars et night club. Nous sommes rentrés dans deux bars avant d’en trouver un troisième qui diffusait de la musique latino afin de satisfaire notre envie de danse! Pour la petite anecdote, lorsque nous sommes rentrés chez Cento e Dezasseis, personne ne dansait. Nous avons chauffé la piste en une quinzaine de minutes et après, la piste était bondée!

Le lendemain, nous avons été voir la Livrerai Lello, une librairie au look néogothique qui a vraisemblablement inspiré J.K.Rowling pour sa saga Harry Potter. Il y a énormément de monde mais le lieu a quelque chose de magique qui mérite d’y rentrer. La librairie fait payer l’entrée afin de réguler le flux de visiteurs. Cependant, si vous achetez un livre, le prix de l’entrée est déduit de votre achat. A côté de cette librairie, vous avez l’Igreja do Carmo est une autre église de Porto qui attire l’oeil par ses murs couverts d’azulejos et à sa façade baroque/rococo.

Nous avons ensuite embarqué à bord du Tramway de Porto, sur la ligne 1 Passeio Alegre Infante, qui permet de longer le Douro et d’accéder aux plages. Le charme et l’authenticité étaient au rendez-vous de cette balade.

Nous n’avons pas eu le temps d’aller jusqu’aux plages et Yoan souhaitait déguster un dernier porto donc nous nous sommes posés sous le soleil, en terrasse, non loin de là. Le soleil nous a endormi à moitié et nous avons dû courir comme jamais afin de retourner à notre Airbnb, d’acheter les derniers petits souvenirs et d’attraper notre avion au moment du last call (rires!).

Week end à Porto: la Porto Card

La Porto Card est une carte qui permet de bénéficier de certains avantages comme des réductions pour les visites et autres activités. Combinée à une carte de transports en commun, elle peut s’avérer être intéressante pour votre voyage.

Personnellement, je l’ai prise. J’ai fait l’aller/retour centre ville et aéroport avec et j’ai utilisé à deux ou trois reprises le métro. Par rapport à notre programme, j’ai pu profiter de ses avantages sur trois ou quatre activités/visites. Yoan n’a pas pu la prendre et sur cette courte période de temps, il n’était pas “si perdant” que cela. Le conseil que nous pouvons vous donner est de regarder précisément les activités que vous souhaitez faire et ajuster en fonction de ce que la Porto Card vous propose afin d’en profiter pleinement!

week end à Portoweek end à Porto

week end à Porto

week end à Portoweek end à Porto

week end à Portoweek end à Portoweek end à Portoweek end à Portoweek end à Portoweek end à Portoweek end à Porto

week end à Portoweek end à Portoweek end à Portoweek end à Portoweek end à Porto

week end à Portoweek end à Porto

week end à Porto

Suivre:

2 Commentaires

  1. 26 juin 2018 / 1:39

    ton récit donne envie de découvrir Porto et le Portugal. Je suis certaine que tu as passé de bons moments.
    Bises

    • sarah
      Auteur
      5 juillet 2018 / 11:26

      C’était très sympa!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *