La coupe menstruelle, mon expérience 5 ans après

La coupe menstruelle ou “cup” est un sujet qui apparaît de plus en plus sur la toile et déchaîne parfois les passions.

Cela fait un moment que je souhaitais parler de ce petit accessoire féminin. Cependant, aborder le sujet des règles reste encore un peu délicat dans notre société alors que cela ne devrait pas l’être. Nous voyons encore à quel point le corps de la femme et son sexe restent emprunt de mystère, d’un voile qu’il n’est pas souhaitable de lever. Et qu’en est-il des menstruations! Les hormones, le sang, la douleur…Ce corps qui encombre et dont nous ne voulons pas et dont nous ne parlons pas.

Pourtant, la femme est un être cyclique et son cycle menstruel fait parti de sa nature. Nature que nous devrions davantage écouter et comprendre afin de vivre avec harmonie et bienveillance avec elle. Le corps revêt quelque chose de sacré et magique et en prendre soin passe aussi par accepter ce qui peut être perçu comme une contrainte.

Ce serait mentir que de dire que je n’ai pas eu ce sentiment du corps qui gêne, de vivre péniblement ses règles. J’ai toujours eu horreur de devoir me balader avec des protections hygiéniques dans mon sac. Nous avons toutes connues des moments gênants du tampon à l’emballage criard que tout le monde va apercevoir, de demander à la copine de nous dépanner, d’avoir peur d’une fuite, des odeurs, bref…Je passe sur ces souvenirs impérissables!

Et puis, il y a 5 ans de ça, j’ai découvert la “cup”. Ne me demandait pas comment j’en ai eu connaissance, je ne me rappelle plus. Peut être ai-je lu ou en ai entendu parlé. Dans tous les cas, cette nouvelle protection hygiénique était encore à ses prémisses et n’étaient pas disponibles en magasin ou pharmacie comme aujourd’hui. L’idée m’a tout de suite séduite et j’ai tenté l’expérience! Expérience qui a définitivement changé ma vie de femme et la manière dont j’appréhende mon corps et ses cycles.

La coupe menstruelle, qu’est-ce que c’est?

La coupe menstruelle est une protection hygiénique qui va s’utiliser à la place des protections périodiques classiques (serviettes, tampons) pendant les règles. Elle ressemble à un petit entonnoir doté généralement à son extrémité d’une tige pour l’attraper et la retirer plus facilement. La coupe menstruelle est fabriquée la plupart du temps en silicone et a été validée par le corps médical. Elle mesure entre 40 et 60 millimètres (selon la marque et la taille que l’on choisit).

Les coupes menstruelles ont une durée de vie de plusieurs années. La moyenne est entre 5 et 10 ans. La principale vigilance à avoir est si le silicone s’altère. Si la matière ne bouge pas et que vous l’entretenez correctement, votre cup vous suivra longtemps.

NB: Si la coupe menstruelle change de couleur, tout est normal. A force d’être en contact avec le flux menstruel et ce malgré les lavages, le silicone se teinte (couleur rougeâtre, marron). Certes, cela n’est pas très joli mais n’altère en rien l’efficacité de la cup.

La coupe menstruelle: comment l’utiliser?

La coupe menstruelle se positionne dans le vagin et recueille le flux menstruel. Elle doit être vidée toutes les 12h maximum et nettoyée avec précaution (rincer à l’eau froide dans le meilleur des cas, si jamais vous n’y avait pas accès, l’essuyer avec du papier toilette ou mouchoir propre exceptionnellement) avant d’être ré-insérée.

Il est nécessaire de la stériliser afin d’assurer une bonne hygiène de la coupe menstruelle. A la fin du cycle, bien rincer la coupe puis faire bouillir la coupe de 3 à 5 minutes (pas plus de 7 minutes généralement)dans une petite casserole (dédiée ou non à la stérilisation de la coupe menstruelle). Une fois le temps écoulé, sortir la coupe de la casserole et la laisser sécher à l’air libre. Il est préférable ensuite de la stocker à l’abri de la lumière dans un petit pochon en tissu entre deux utilisations.

La coupe menstruelle: comment la choisir?

Il y a 5 ans, il n’y avait pas toutes les marques qui sont disponibles aujourd’hui. Mon choix s’est porté sur Fleurcup car sa fabrication était française et que la marque existait à l’époque.

Outre les formes qui peuvent variées légèrement jusqu’à même être pliable comme la LilyCup (testée en voyage et ce format et encore plus pratique!), la question de la taille est majeure. Novice et ayant l’impression d’avoir un flux important, j’avais commandé un lot avec une petite et une grande cup. A l’arrivée, je n’ai jamais essayé la grande car je la trouvais très grande!

Le choix de la taille dépend donc de votre flux. La taille peut aussi dépendre du fait que l’on ait déjà accouché.

En fonction des marques, vous avez des options de couleurs. Votre choix peut aussi se faire en fonction d’où est fabriqué le produit (France, Europe, etc.).

La coupe menstruelle: mon expérience et mon avis

Les débuts sont un peu hésitants – comme les premières fois avec un tampon. ll faut avoir un peu d’entraînement pour trouver la manière qui nous convient le mieux pour l’insérer et la retirer. Maintenant, je sais en un clin d’œil si elle est bien positionnée. Ceci est propre à chaque femme et nécessite parfois plusieurs tests.

Utiliser la cup demande d’aller au delà de “c’est sale”, “berk”, “je ne veux pas toucher mon corps”. Personnellement, au fur et à mesure des utilisations, j’ai appris à mieux connaître mon corps et son cycle (qui reste “artificiel” puisque je suis sous contraceptif oral). J’ai constaté comme je le disais plus haut que mon flux n’était pas aussi important que je le pensais. Il m’est arrivé une seule fois de remplir la cup et j’ai senti une très subtile différence au niveau du poids de la cup. En général, je l’oublie complètement (ce qui peut me valoir parfois un quart de seconde de panique assez hilarante quand je suis déjà loin de chez moi en me demandant si j’ai bien mis ma cup!).

Je trouve que la cup est ultra fiable (pas de fuite) – ce même la nuit et surtout, comme le sang est à l’abri de l’air, elle évite naturellement les odeurs “désagréables”.

C’est une protection confortable – comme je le disais, je l’oublie complètement. Je continue de vivre de la même manière avec et notamment faire du sport. J’ai pu la tester sur des cours de fitness, zumba, etc. Elle résiste et tient ses promesses!

Je ne jure plus que par elle. Grâce à cette protection hygiénique, je me sens encore plus libre qu’avant. Je vis beaucoup mieux cette période du mois et à aucun moment, je regrette d’avoir sauté le pas.

Les plus de la coupe menstruelle

  • Plus de confort: contrairement aux tampons, la cup absorbe le flux menstruel sans assécher la flore vaginale. Cela change vraiment la vie et l’équilibre de la flore vaginale.
  • Plus économique: une femme utilise près de 12 000 tampons ou serviettes hygiéniques dans sa vie (environ 2 400€ !) alors qu’il faudrait environ 3/4 coupes menstruelles dans une vie (maximum 100€).
  • Plus écologique: en plus d’économie non négligeable, la coupe menstruelle est un geste pour la planète. En effet, cela diminue nos déchets en plus de l’impact environnemental que demande les matières premières utilisées dans la fabrication des protections périodiques.

Pour aller plus loin:

SCT et la corrélation avec la coupe menstruelle

Mode d’emploi de la cup

Coupe menstruelle expérienceCoupe menstruelle expérienceCoupe menstruelle expérienceCoupe menstruelle expérienceCoupe menstruelle expérience

Suivre:

6 Commentaires

  1. 14 septembre 2017 / 10:47

    Je m'interroge depuis un moment sur la cup ou les serviettes hygiéniques lavables, et mon coeur balance ! Je pense que c'est plus une question de feeling, essayer les deux pour se faire un avis. Mais ces deux alternatives sont écolo et économique, et meilleure pour notre santé alors ton sujet est important, il faut le traiter 😉
    https://la-parenthese-psy.com/

    • 14 septembre 2017 / 11:24

      C'est vraiment une préférence personnelle…Pour rentrer dans les détails pas très glamour, je n'ai jamais aimé sentir que "ça coulait" d'où mon choix pour la cup 🙂
      Et niveau économie…y a pas photo!

  2. 14 septembre 2017 / 8:06

    Top ton article, je teste normalement ce week-end pour la première fois le modèle lamazuna grand format car j'ai 2 enfants et j'avoue que la taille est de prime abord assez impressionnante 😉 mais bon il faut ce qu'il faut, je le fais aussi dans une démarche zéro déchet, je suis passée au shampoing solide, lingettes lavables…

    • 20 septembre 2017 / 9:38

      Merci pour ton partage! Je fais aussi des passages progressifs dans ma consommation afin de diminuer mon empreinte sur la planète et c'est intéressant!
      J'espère que l'utilisation de la cup va te changer la vie 🙂

  3. 17 septembre 2017 / 5:56

    La cup c'est LA première chose que j'ai mis en place quand j'ai voulu devenir une fille responsable aussi bien pour ma santé que pour l'écologie
    J'ai donc stoppé tampons + serviettes et j'me suis lancée dans l'arène
    C'est pas une mince affaire cette histoire
    Mais c'est parmi les meilleurs choix d'une vie
    J'alterne avec des serviettes réutilisables et lavables et même des culottes lavables
    Et c'est vraiment top de se dire qu'on risque pas une amputation de jambe a cause d'une protection hygiénique qui se compose d'ingrédients plus que toxiques !!!
    http://mademoisellevi.com/

    • 20 septembre 2017 / 9:40

      Super témoignage! Je crois aussi que la cup a été mon premier geste, comme toi.
      Et je valide totalement "l'un des meilleurs choix d'une vie". Cela peut paraître extrême comme position mais les menstruations rythment notre vie de femme et je pense qu'il est important de s'y attarder et d'en prendre soin d'une certaine manière!

      A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *