Marrakech – Carnet Pratique

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Comme à mon habitude, je reviens sur mon séjour au Maroc. Il y aura cette première partie qui sera comme un carnet pratique de mon voyage et un deuxième article détaillera les activités que j’ai faites pendant cette semaine.

Aller au Maroc ne m’avait jamais vraiment traversé l’esprit mais au printemps dernier, alors que je rêvassais sur les vacances d’été…Je me suis demandée quel endroit j’avais envie de découvrir et le jardin Majorelle a fait « pop » dans mon esprit. 

Transports

En avion, le trajet se fait rapidement. Le vol dure un peu moins de 3 heures. Différentes compagnies aériennes – tant low cost que classiques – proposent des vols réguliers au départ des trois aéroports parisiens mais aussi de province.

J’ai utilisée la compagnie Transavia pour mon voyage. Plus économique que Royal Air Maroc. Je suis partie de l’aéroport d’Orly qui est facilement accessible par les transports en commun. Si vous êtes titulaires d’un Pass Navigo toutes zones, vous n’aurez même pas besoin de payer la navette Orlybus au départ de Denfert-Rochereau. Ce trajet est compris dans l’abonnement mensuel (j’étais ravie de le découvrir!)

Si vous voyagez avec une compagnie low cost. En effet, tout est payant sur ces courriers et cela peut vite chiffrer – en plus d’être des options pas toujours très goûteuses et diététiques (le choix du prix versus service). J’achète toujours une bouteille d’eau avant de monter dans l’avion et je prévois un sandwich, des fruits secs et autres petites collations.

Une fois arrivée à Marrakech, j’ai utilisé la navette du Riad pour plus de facilité. Elle m’a coûté 15€. j’ai choisi cette option pour être certaine d’arriver à bon port n’ayant pas de repère et surtout d’être directement accueillir par le personnel.

Pour le retour à l’aéroport, j’ai pris un taxi par mes propres moyens. Les guides touristiques le mentionnent. Le taxi à Marrakech est toute une expérience. Sans compteur, la course se « négocie » et évidemment, les touristes en subissent parfois les frais. Par exemple, pour l’aéroport, le chauffeur me demander 100 dirham (que je n’avais pas – fin de séjour) alors que mon guide m’avait informé que généralement, la course est à 50 dirham en journée.

Etant sortie le soir, j’ai été amenée à utiliser les taxis. Le conseil de mon guide fût de donner 50 dirham pour les courses de nuit et 30 pour les courses de jour. En faisant ça, je n’ai pas eu de problèmes et je n’ai pas été amenée à négocier des heures (ce qui peut vite gâcher des vacances).

ATTENTION: Repérer à l’avance vos itinéraires et équipés vous de cartes précises de la ville. Il n’est pas rare d’avoir des jeunes gens vous indiquer quelconques animations (souvent erronées) afin de perdre les touristes pour ensuite leur demander de l’argent en échange de leurs services de guide.

Hébergement

J’ai réservé une chambre dans un Riad. C’est une solution relativement économique et confortable pour un séjour. Le conseil que je peux vous donner est de trouver un hébergement proche du cœur de Marrakech, c’est-à-dire la Medina et prendre en repère la place Jamaa-el-Fna. Cela vous évitera d’avoir trop de frais de taxis pour rentrer dans votre établissement et de vous balader plus facilement.

J’étais au Riad Minorisa – qui donne dans les allées du souks. L’endroit était authentique, calme et avec le confort nécessaire pour mon séjour. Le personnel y est accueillant et bienveillant. 

Le point positif de ce Riad est qu’il propose un hammam dans la plus grande tradition marrakchi pour un tarif raisonnable (20€). C’était une expérience que je souhaitais vraiment faire!

Le point à améliorer est la qualité du petit-déjeuner qui manquait de variété par rapport à mon régime alimentaire.

J’ai réservé cet établissement via la plateforme Booking. Les avis m’ont aidé à faire mon choix et pour 6 nuits, j’ai bénéficié d’un tarif avantageux. 

Devises et argent

Je suis partie avec des euros en espèces et j’ai pris le parti de les changer au fur et à mesure en fonction de mes besoins. Mon guide m’avait conseillé un établissement financier afin de ne pas perdre trop d’argent en termes de commission.

J’ai aussi été amenée à tirer des espèces (directement en dirham) en fin de séjour. Il est important d’avoir en tête les frais financiers qu’appliquent votre banque dans ces cas-là. J’avoue que j’ai été un peu surprise quand je les ai découvert à mon retour. Bref, c’est l’expérience qui se fait!

Vous pouvez à la fois payer en euros ou en dirham au Maroc. A part la navette aéroport et le guide, j’ai préféré tout payer en dirham – qui à mon sens est plus avantageux.

Se restaurer

La première chose à laquelle il faut faire attention est l’eau. Toujours prendre de l’eau en bouteille afin d’éviter les désordres intestinaux!

Pour ce qui est de l’alimentation, il est facile de manger pour moins de 10 euros. Généralement, le midi, je me faisais un repas plus simple et bon marché et le soir, j’ai testé quelques restaurants qui sont un peu plus onéreux de fait .

Il faut savoir que la base de l’alimentation marocaine est le pain. Ayant un régime alimentaire majoritairement sans gluten, c’est ce que j’appréhendais un peu. Pour tout vous dire, j’avais ramené des tartines de sarrasin pour le petit-déjeuner afin de m’épargner une dose de gluten dans la journée.

Etant aussi végétarienne (sans viande, sans poisson), je pensais qu’il serait facile de trouver de nombreuses options de salades, plats etc. à base de légumes, céréales et légumes secs. Et j’ai été étonnée de constatée que très peu de plats contenaient des lentilles, pois chiches, et autres légumineuses. J’ai pu manger à certaines occasions des œufs mais j’ai manqué un peu de protéines sur cette semaine.

Concrètement, j’ai mangé à plusieurs reprises des tajines ou couscous végétariens. J’ai aussi eu des options de cuisines italiennes. 


En cas de petits creux, vous pouvez facilement acheter des fruits chez les vendeurs de rues. J’ai mangé de délicieuses pêches pendant mon séjour et ce pour des petits prix!

Eviter les jus sur la place Jamaa-el-Fna, coupés à l’eau, vous risquez d’être malade. Si vous consommez de la viande et du poisson, faites attention sur comment les produits sont conservés. Manger des grillades dans les petites baraques de la place Jamaa-el-Fna n’est peut être pas le plus safe à faire!

Activités

En fonction de vos envies, de nombreux lieux et monuments sont à visiter à Marrakech.

Cela n’était pas prévu au départ mais j’ai réservé un guide à la dernière minute. Je suis tombée par hasard sur Khalid qui a largement contribué à mon séjour et à sa réussite. Il a su me proposer deux programmes s’adaptant à mes envies. De plus, c’est une personne adorable, un vrai puit de connaissances et d’anecdotes sur son pays. J’ai adoré découvrir un petit bout du Maroc à ses côtés!

Il s’est également montré disponible quand j’avais besoin d’un conseil pour manger ou même quand je suis tombée malade! Une belle rencontre que je n’oublierai pas!

Je vous détaillerai le programme de ma semaine dans un second article mais je vous conseille de démarrer vos journées à 8h afin de profiter des températures un peu plus fraîches. De plus, les lieux touristiques seront un peu moins envahis lorsque vous commencez de bonne heure.

Voyager seule au Maroc

Ce fut la première chose dont on me parlait quand j’ai évoqué mon voyage. Tu pars seule au Maroc? Tu n’as pas peur? Tu vas te faire embêter là-bas…Bref, un discours assez habituel qui pour autant ne m’a pas freiner dans mon envie de découverte.

Le Maroc n’est pas mon premier voyage en solo. Personnellement, je ne vois pas pourquoi je devrais me censurer dans mes envies et projets sous prétexte que « il y a des risques ». Très honnêtement, il y a autant de chance de se faire importuner dans la rue à Paris qu’à Marrakech.

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

Marrakech cityguide

As usual, I will go through my trip in Morocco. There will be this first part which will be like a travel guide of my trip and the second post will detail the activities that I did during this week.


Going to Morocco had never really crossed my mind, but last spring, while I was dreaming about summer holidays…I wondered what place I wanted to discover and the garden of Majorelle poped in my mind.


Transportation

By plane, the journey is quickly made. The flight lasts about 3 hours. Different airlines – both low cost and classic – offer regular flights from the three airports in Paris but also from the provinces.


I used the company Transavia for my trip. More economical than Royal Air Maroc. I left from the airport of Orly which is easily accessible by public transportations. If you are a Navigo All Area Pass holder, you do not even have to pay for the Orlybus shuttle from Denfert-Rochereau. This journey is included in the monthly subscription (I was delighted to find out!)


If you are traveling with a low cost airline, consider providing food and/or refreshments on board. Indeed, everything is charged on these flights and this can quickly be expansive – besides being not always very tasty and healthy options (the choice of price versus service). I always buy a bottle of water before boarding and I plan a sandwich, dried fruits and other small snacks.


Once arrived in Marrakech, I used the Riad’s shuttle for more ease. It cost me 15€. I chose this option to be sure to arrive on the front door of the riad and not having a benchmark and especially to be directly welcomed by the staff.


For the return to the airport, I took a taxi on my own. Tour guides mention this. Taxis in Marrakech is an experience. Without a counter, the ride is « negotiated » and of course, the tourists sometimes suffer the costs. For example, for the airport, the driver asked me for 100 dirham (which I did not had – end of stay) when my guide had informed me that usually the ride is 50 dirham during the day.


Going out at night, I needed to use taxis. The advice of my guide was to give 50 dirham for night rides and 30 for the day. By doing this, I did not have any problems and I was not forced to negotiate hours (which can quickly spoil a holiday).


BEWARE: Identify in advance your itineraries and equipped you with accurate maps of the city. It is not uncommon to have young people tell you about (often erroneous) animations in order to lose the tourists and then ask them for money in exchange for their guide services.

Accommodation

I booked a room in a Riad. It is a relatively economical and comfortable solution for a stay. The advice I can give you is to find accommodation close to the heart of Marrakech, that is to say the Medina and to take in the place Jama-el-Fna. This will prevent you from having too many taxi costs to get back to your facility and to walk more easily.


I was at the Riad Minorisa – which runs into the aisles of the souks. The place was authentic, quiet and with the necessary comfort for my stay. The staff is welcoming and caring.

The good thing about this Riad is that it offers a hammam in the biggest marrakchi tradition for a reasonable price (20€).

The point to improve is the quality of the breakfast which lacked variety compared to my diet.


I booked the room via the Booking platform. The reviews helped me to make my choice and for 6 nights I got a great rate.


Currency and Money

I left with euros in cash and I decided to change them according to my needs. My guide advised me a financial institution so as not to lose too much money in terms of commission.


I was also forced to draw cash (directly in dirham) at the end of the stay. It is important to bear in mind the financial charges your bank applies in these cases. I confess that I was a little surprised when I found them on my return. In short, this is the experience!


You can both pay in euros or dirham in Morocco. Apart from the airport shuttle and the guide, I preferred to pay in dirham – which in my opinion is more advantageous.


Food

The first thing to be careful is water. Always take bottled water to avoid intestinal disorders!


As for food, it is easy to eat for less than 10 euros. Generally, at lunch time, I had a simpler and cheaper meal and in the evening I tested a few restaurants that are a bit more expensive in fact.


You should know that the base of the Moroccan diet is breadHaving a mostly gluten-free diet, that’s what I was apprehensive about. To tell you the truth, I brought back buckwheat bread for breakfast to spare me a gluten in the day.



Being also vegetarian (no meat, no fish), I thought it would be easy to find many options of salads, dishes etc. Based on vegetables, cereals and pulses. And I was surprised to find that very few dishes contained lentils, chickpeas, and other legumes. I was able to eat some eggs on occasion but I missed some protein on this week.




In concrete terms, I have eaten several times tajines or vegetarian couscous. I also had options of Italian cuisines.

For snacks, you can easily buy fruit from street sellers. I ate delicious peaches during my stay and this for a small price!

Avoid the juice on the Jamaa-el-Fna square, cut in water, you risk being sick. If you consume meat and fish, pay attention to how the products are kept. Eating grills in the small barracks in Jamaa-el-Fna Square may not be the safest to do!


Activities

Depending on your desires, many places and monuments are to be visited in Marrakech.




This was not planned at the start but I booked a tour guide at the last minute. I stumbled upon Khalid, who contributed greatly to my stay and its successHe was able to propose me two programs adapting to my desiresMoreover, he is an adorable person, a real well of knowledge and anecdotes about his countryI loved to discover a small end of Morocco by his side!


He was also available when I needed a tip to eat or even when I got sick! A beautiful meeting that I will not forget!



I will detail the program of my week in a second article but I advise you to start your days at 8am in order to enjoy the temperatures a little cooler. Moreover, the tourist places will be a little less invaded when you start early.



Traveling alone in Morocco



That was the first thing I was told when I mentioned my trip. You go alone in Morocco? You’re not afraid? You’re going to be annoyed there…In short, a rather habitual speech that did not stop me in my desire to discover.



Morocco is not my first solo trip. Personally, I do not see why I should censure myself in my projects under the pretext that « there are risks ». Very honestly, there is as much chance to be annoyed on the street in Paris as in Marrakech.

Marrakech cityguide

Suivre:

2 Commentaires

  1. 3 septembre 2017 / 11:30

    Un voyage de rêve qui a dû vraiment te dépayser. Je ne connais pas mais j'avais adoré la Tunisie notamment la petite ville de Sidi Boussaid et le musée du Bardo à Tunis ainsi que les ruines de Carthage. J'espère que pour tes 30 ans, il y aura un autre beau voyage en perspective si tu es d'accord. Bisous

    • 14 septembre 2017 / 11:29

      J'avais hésité avec la Tunisie mais je voulais faire le jardin Majorelle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *