Régime Sans Gluten : mon expérience

Le régime sans gluten fait parti maintenant de mon quotidien depuis plusieurs mois. C’est au cours d’une séance de naturopathie/iridologie que les choses ont changé. Je vous partage aujourd’hui mon expérience et recul depuis une petite année maintenant.

Régime sans gluten : comment j’y suis arrivée ?

La première consultation a eu lieu fin août, au moment où je souffrais de ma dermatite péri-buccale. Je pensais que peut être une partie des causes pouvaient trouver leurs origines dans ce qui se passait au sein du système digestif car il n’est pas rare de voir ressortir des problèmes de peaux en lien avec ce qu’on ingère. Finalement, la cause de mes problèmes de peau n’était pas liée à l’alimentation.

La naturopathie m’a appris que j’avais un organisme acide à tendance spasmodique. Cela se traduisait chez moi par bien des maux : fatigue (le manque de sommeil n’aide pas non plus), yeux sensibles avec des infections à répétition (j’ai eu plusieurs fois des orgelets et même un chalazion – chose que je n’avais pas eu depuis 20 ans!), spasmes au niveau de l’estomac, des troubles de la digestion, crampes…La liste est assez longue et ces soucis peuvent s’atténuer en rééquilibrant l’organisme. On parle de l’équilibre acido-basique.

Il y a donc des aliments qui vont augmenter l’acidité de l’organisme alors que d’autres vont avoir une action alcalinisante, c’est-à-dire vont jouer l’action de base au niveau du pH. Si cela vous intéresse, je vous ferai un article parlant plus en détail de ces catégories alimentaires!

Régime sans gluten : pourquoi ?

Le gluten est une céréale qui dans le système digestif s’acidifie. De ce fait, cela n’apaisait pas certains symptômes que je percevais et que je ne reliais pas forcément ensembles et ce, notamment, au niveau de la digestion. Je ne connaissais que cet état et n’avait pas forcément conscience qu’il était « pathologique » d’une certaine manière.

Pour être tout à fait honnête avec vous, il y a deux ou trois ans quand l’alimentation sans gluten a commencé à faire parler un peu plus d’elle en France, je pensais que c’était une « tendance », une mode qui n’avait pas forcément d’intérêt – si ce n’est que de développer un business sans forcément un fond de vérité. Aujourd’hui, je suis bien contente de voir que ces aliments se démocratisent et qu’il y a plus de transparence sur les étiquettes.

Où se trouve le gluten ?

Tout ce qui contient du blé (froment), épeautre, seigle, avoine, semoule, boulghour, etc. La liste est longue et dans de nombreux produits industriels, vous trouverez du gluten comme par exemple, la sauce soja.

Quelles sont les aliments sans gluten ?

La liste n’est pas exhaustive mais j’ai remplacé la farine de froment par celle de sarrasin (blé noir), farine de riz, farine de maïs, farine de coco… Les flocons d’avoine par les flocons de millet que je trouve plus digestes. J’ai également déniché un couscous de maïs qui est plutôt sympa. Les pâtes sans gluten soit à base de farine de maïs, quinoa, etc.

Je consomme plus de riz, pommes de terre quinoa, légumineuses qu’auparavant – et ce d’autant plus que j’ai une alimentation sans viande et sans poisson.

Comment j’ai vécu le changement vers un régime sans gluten ?

Diminuer voire supprimer le gluten est extrêmement compliqué. Il est très difficile d’y réchapper lorsque vous commencez à décrypter les étiquettes. Il fait parti intégrante de notre alimentation.

C’est un important changement au quotidien qui demande un temps de pause avant de consommer quelque chose. Tout le cheminement est d’essayer de le vivre de la manière la moins contraignante possible.

Il a fallu modifier la composition de mes placards – ce qui m’a permis de découvrir ou redécouvrir certains ingrédients. Cuisinant beaucoup au quotidien, préparer mes repas sans gluten se fait plus facilement que lorsqu’on consomme beaucoup de produits industriels.

Au niveau des répercussions sur l’organisme, les effets se sont vite fait ressentir. Cela a provoqué un apaisement en moi et surtout m’a offert l’opportunité de décrypter encore plus mon corps, ses besoins et son fonctionnement. La majorité des retentissements se sont fait vu sur ma digestion. J’ai découvert une digestion plus apaisée, un ventre moins gonflé et un transit plus « normal ». Cela peut paraître anodin mais tout cela augmente sa qualité de vie. Lorsque nos organes sont moins mis à mal, douloureux, le corps et notre esprit se sentent beaucoup mieux.

Plus jamais de gluten ?

Ce serait mentir que je ne consomme à aucun moment du gluten. Cela m’arrive – notamment quand je suis à l’extérieur. Comme je le disais, étant végétarienne, cela peut être parfois compliqué d’avoir de nombreuses options de plats et ce d’autant plus que se rajoute à l’équation le sans gluten. Alors, quand je suis au restaurant ou chez des amis, je privilégie mon alimentation végétarienne et le sans gluten vient après. Si je peux l’éviter, tant mieux, sinon j’essaie d’en limiter les quantités.

Lorsque à certains moments, j’en ai consommé « beaucoup », les symptômes reviennent quasiment immédiatement. Je passe alors en mode détox pour éliminer au plus vite le gluten de mon organisme.

Par exemple, je vais au Maroc cet été et je m’inquiète un peu de ce que je pourrais manger. J’espère que j’arriverais à éviter l’overdose de gluten!

Ce qui me manque le plus est le pain et les pâtes. Il existe des options sans gluten qui sont tout à fait goûteuses. Néanmoins, les textures ne sont pas les mêmes car le gluten contenu dans le blé amène une texture plus élastique et tendre. Lorsque j’en ai envie, j’en mange, je les déguste même – en prenant des aliments bio ou de bonne qualité.

C’est la même chose lorsque j’ai envie de faire une pâtisserie maison. Il m’arrive de réaliser mes recettes classiques avec de la farine de blé.

Tout est question de quantité et d’équilibre. Si je mange un plat de pâtes, je ne vais pas consommer de gluten dans les jours suivants.

Vous pouvez retrouver toutes mes recettes sans gluten dans l’onglet FOOD du blog.

alimentation sans glutenalimentation sans glutenalimentation sans glutenrégime sans gluten

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *