Alimentation Sans Gluten: Mon expérience

alimentation sans glutenalimentation sans gluten

alimentation sans gluten

alimentation sans gluten

Les mois passent et je n’ai toujours pas eu l’occasion de vous faire un retour sur mon expérience en naturopathie/iridologie…Je me suis dit que j’allais décliner le sujet via différents thèmes et changements que j’ai mis en place dans ma vie afin de vous laisser mieux appréhender les effets au quotidien sur mon organisme.

La première consultation a eu lieu fin août, au moment où je souffrais de ma dermatite péri-buccale. Je pensais que peut être une partie des causes pouvaient trouver leurs origines dans ce qui se passait au sein du système digestif car il n’est pas rare de voir ressortir des problèmes de peaux en lien avec ce qu’on ingère. Finalement, la cause de mes problèmes de peau n’était pas liée à l’alimentation.

La naturopathie m’a appris que j’avais un organisme acide à tendance spasmodique. Cela se traduisait chez moi par bien des maux : fatigue (le manque de sommeil n’aide pas non plus), yeux sensibles avec des infections à répétition (j’ai eu plusieurs fois des orgelets et même un chalazion – chose que je n’avais pas eu depuis 20 ans!), spasmes au niveau de l’estomac, des troubles de la digestion, crampes…La liste est assez longue et ces soucis peuvent s’atténuer en rééquilibrant l’organisme. On parle de l’équilibre acido-basique.

Il y a donc des aliments qui vont augmenter l’acidité de l’organisme alors que d’autres vont avoir une action alcalinisante, c’est-à-dire vont jouer l’action de base au niveau du pH. Si cela vous intéresse, je vous ferai un article parlant plus en détail de ces catégories alimentaires!

Pourquoi le gluten? 

Le gluten est une céréale qui dans le système digestif s’acidifie. De ce fait, cela n’apaisait pas certains symptômes que je percevais et que je ne reliais pas forcément ensembles et ce, notamment, au niveau de la digestion. Je ne connaissais que cet état et n’avait pas forcément conscience qu’il était « pathologique » d’une certaine manière.

Pour être tout à fait honnête avec vous, il y a deux ou trois ans quand l’alimentation sans gluten a commencé à faire parler un peu plus d’elle en France, je pensais que c’était une « tendance », une mode qui n’avait pas forcément d’intérêt – si ce n’est que de développer un business sans forcément un fond de vérité. Aujourd’hui, je suis bien contente de voir que ces aliments se démocratisent et qu’il y a plus de transparence sur les étiquettes.

Où se trouve le gluten?

Tout ce qui contient du blé (froment), épeautre, seigle, avoine, semoule, boulghour, etc. La liste est longue et dans de nombreux produits industriels, vous trouverez du gluten comme par exemple, la sauce soja.

Quelles sont les aliments sans gluten?

La liste n’est pas exhaustive mais j’ai remplacé la farine de froment par celle de sarrasin (blé noir), farine de riz, farine de maïs, farine de coco… Les flocons d’avoine par les flocons de millet que je trouve plus digestes. J’ai également déniché un couscous de maïs qui est plutôt sympa. Les pâtes sans gluten soit à base de farine de maïs, quinoa, etc.

Je consomme plus de riz, pommes de terre quinoa, légumineuses qu’auparavant – et ce d’autant plus que j’ai une alimentation sans viande et sans poisson.

Comment j’ai vécu le changement vers une alimentation sans gluten?

Diminuer voire supprimer le gluten est extrêmement compliqué. Il est très difficile d’y réchapper lorsque vous commencez à décrypter les étiquettes. Il fait parti intégrante de notre alimentation. 

C’est un important changement au quotidien qui demande un temps de pause avant de consommer quelque chose. Tout le cheminement est d’essayer de le vivre de la manière la moins contraignante possible

Il a fallu modifier la composition de mes placards – ce qui m’a permis de découvrir ou redécouvrir certains ingrédients. Cuisinant beaucoup au quotidien, préparer mes repas sans gluten se fait plus facilement que lorsqu’on consomme beaucoup de produits industriels

Au niveau des répercussions sur l’organisme, les effets se sont vite fait ressentir. Cela a provoqué un apaisement en moi et surtout m’a offert l’opportunité de décrypter encore plus mon corps, ses besoins et son fonctionnement. La majorité des retentissements se sont fait vu sur ma digestion. J’ai découvert une digestion plus apaisée, un ventre moins gonflé et un transit plus « normal ». Cela peut paraître anodin mais tout cela augmente sa qualité de vie. Lorsque nos organes sont moins mis à mal, douloureux, le corps et notre esprit se sentent beaucoup mieux.

Plus jamais de gluten?

Ce serait mentir que je ne consomme à aucun moment du gluten. Cela m’arrive – notamment quand je suis à l’extérieur. Comme je le disais, étant végétarienne, cela peut être parfois compliqué d’avoir de nombreuses options de plats et ce d’autant plus que se rajoute à l’équation le sans gluten. Alors, quand je suis au restaurant ou chez des amis, je privilégie mon alimentation végétarienne et le sans gluten vient après. Si je peux l’éviter, tant mieux, sinon j’essaie d’en limiter les quantités.

Lorsque à certains moments, j’en ai consommé « beaucoup », les symptômes reviennent quasiment immédiatement. Je passe alors en mode détox pour éliminer au plus vite le gluten de mon organisme.

Par exemple, je vais au Maroc cet été et je m’inquiète un peu de ce que je pourrais manger. J’espère que j’arriverais à éviter l’overdose de gluten!

Ce qui me manque le plus est le pain et les pâtes. Il existe des options sans gluten qui sont tout à fait goûteuses. Néanmoins, les textures ne sont pas les mêmes car le gluten contenu dans le blé amène une texture plus élastique et tendre. Lorsque j’en ai envie, j’en mange, je les déguste même – en prenant des aliments bio ou de bonne qualité. 

C’est la même chose lorsque j’ai envie de faire une pâtisserie maison. Il m’arrive de réaliser mes recettes classiques avec de la farine de blé. 

Tout est question de quantité et d’équilibre. Si je mange un plat de pâtes, je ne vais pas consommer de gluten dans les jours suivants.

Vous pouvez retrouver toutes mes recettes sans gluten dans l’onglet FOOD du blog ainsi que des recettes exclusives sur le blog d’Audrey de La Beauté Selon Une Parisienne.

alimentation sans gluten

alimentation sans gluten

alimentation sans gluten


The months pass and I still have not had the opportunity to give you a feedback on my experience in naturopathy/iridologyI thought that I will decline the subject via different themes and changes that I put in my life to let you better understand the day-to-day effects on my body.


The first consultation took place at the end of August, when I was suffering from my peri-oral dermatitis. I thought maybe some of the causes could originate in what was going on within the digestive system because it is not uncommon to see skin problems arise in connection with what one ingests. Eventually, the cause of my skin problems was not related to my food diet.


Naturopathy taught me that I had an acidic organism with a spasmodic tendency. This was reflected in me by many ailments: fatigue (lack of sleep does not help either), sensitive eyes with repeated infections (I had several times styes and even a chalazion – Had not had one in 20 years!), Spasms in the stomach, digestive disorders, cramps…The list is quite long and these concerns can be alleviated by rebalancing the body. We talk about the acid-base balance.


So there are foods that will increase the acidity of the body while others will have an alkalizing action, that is to say will play the basic action at the pH. If you are interested, I will prep’ a post about these food categories in a more detailed way!


Why Gluten?

Gluten is a cereal that in the digestive system becomes acidic. As a result, it did not alleviate certain symptoms that I perceived and that I did not necessarily connect together, especially regarding to digestion. I knew only this condition and did not necessarily realize that it was « pathological » in a certain way.


To be quite honest with you, two or three years ago when gluten-free diet started to be more present  in France, I thought it was a « trend » that was not necessarily of any interest – if only to develop a business without necessarily a background of truth. Today, I am glad to see that these foods are becoming more democratic and that there is more transparency on labels.


Where is the gluten?

Everything that contains wheat, spelled wheat, rye flour, oats, couscous, bulgur, etc. The list is long and in many industrial products you will find gluten such as for example soy sauce.


What are gluten-free foods?

The list is not exhaustive but I replaced wheat flour with buckwheat, rice flour, corn flour, coconut flour…The oats by the millet flakes that I find more digestible. I also found a corn couscous that is quite good. Gluten-free pasta is made from corn or quinoa flour, etc.


I consume more rice, quinoa, potatoes, lentils, beans than ever before – all the more so because I have a meatless and fish-free diet.


How have I experienced the change to a gluten-free diet?

Decreasing or suppressing gluten is extremely complicated. It is very difficult to escape when you start to decrypt labels. It is an integral part of our diet.

This is an important change on a daily basis that requires a pause before consuming anything. The whole process is to try to live it in the least restrictive way possible.


It was necessary to modify the composition of my cupboards – which allowed me to discover or rediscover certain ingredients. Cooking a lot on a daily basis, preparing my gluten-free meals is easier than when you consume a lot of industrial products.


On my organism, the effects were quickly felt. This caused a calming stage in me and especially offered me the opportunity to further understand my body, its needs and how is working. The majority of the repercussions were seen on my digestion. I discovered a more peaceful digestion, a less swollen belly and a more « normal » transit. This may seem trivial but all of it increases quality of life. When our organs are less harmed, painful, the body and our mind feel much better.


Never again gluten?

It would be a lie if I say I don’t every eat gluten. That happens to me – especially when I’m out. As I said, being vegetarian, it can be sometimes complicated to have many options of dishes and this especially as is added to the gluten-free equation. So when I’m at a restaurant or at friends’, I prefer my vegetarian diet and the gluten-free food comes next. If I can avoid it, all the better, if not I try to limit the quantities.

When at certain times, I have consumed « a lot », the symptoms come back almost immediately. I then go into detox mode to eliminate as quickly as possible the gluten of my organism.

For example, I’m going to Morocco this summer and I’m a little worried about what I could eat. I hope I can avoid a gluten overdose!


What I miss most is bread and pasta. There are gluten-free options that are quite tasty. Nevertheless, the textures are not the same because the gluten contained in the wheat brings a more elastic and soft texture. When I feel like it, I eat it, I even enjoy it – by taking organic or good quality food.

It’s the same when I want to make a homemade pastry. I sometimes do my traditional recipes with wheat flour.


Everything is about quantity and balance. If I eat a pasta dish, I will not consume gluten in the following days.


You can find my gluten free recipes in the FOOD category of the blog.


alimentation sans gluten

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *