De l’espoir…

présidentielle 2017

présidentielle 2017

Je dois vous avouer que je ne pensais absolument pas faire un article sur le premier tour des présidentielles…Enfin, ce n’est pas tant sur les résultats que j’ai envie de partager mes pensées mais plutôt sur ce qu’évoque en mon coeur les milliers de réactions qui envahissent les réseaux sociaux. En effet, j’ai l’impression d’être plongée dans un océan de propagande qui vante le « vote révolutionnaire »  en faveur de l’extrême droite. J’ai lu de nombreux propos haineux, racistes, antisémites…Bref, j’ai le sentiment de vivre des situations que j’ai appris dans les livres ou documentaires d’Histoire. Mais à croire que l’Histoire avec un grand H s’oublie vite…J’ai eu envie de partager un peu de mes aspirations, de mes rêves, bref, un peu de moi comme je le fais ici.

L’envie de partager mes mots/maux est liée à cette vidéo que je vous invite à visionner:

Parce que moi aussi je suis un mélange et que j’en suis fière. Mon nom est Zerbib et lui-même est aussi un mélange car il est d’origine juive tout en étant issu de la langue arabe. Et j’ai envie de vous dire que si ce nom vous dérange, ce n’est pas mon problème mais bien le vôtre.

Enfant, j’ai connu des réflexions antisémites d’enseignants et j’ai eu honte de mon nom. Mais à l’âge de 7 ans, je ne comprenais pas bien pourquoi je ressentais de la honte mais c’était ce que j’éprouvais. J’ai grandi et j’ai compris que ce n’était pas moi qui apportait « lourdeur » à mon nom mais bien l’autre. Cet autre, non-juif, qui me rappelait mes propres origines. 

Alors non, mon nom ne me fait plus honte. C’est mon nom et il fait parti de mon identité, de qui je suis. Sans lui, je ne serai pas moi.

La différence, et j’ai même envie de dire l’altérité dans ses origines analytiques, est richesse et diversité. Le même, l’absence de différenciation est un danger pour l’humanité et la psyche…

Alors, j’aimerais vous dire que dans mon monde: je souhaiterais que les peuples puissent cohabiter et apprendre les uns des autresJ’aimerais que toutes les personnes qui s’aiment puissent se dire OUI si elles le désirent, qu’importe leur orientation sexuelle, leurs origines ou religions. J’aimerais que celles qui souhaitent fonder une famille le puissent également…Et en tant qu’ancienne psychologue à la DASS, « tous les enfants » que j’ai connu « avaient un papa et une maman » et que ça ne conditionne pas la « bientraitance » et des soins tant physiques qu’affectifs adaptés…

Oui, je préfère parler d’Amour car je ne crois pas en la haine ou la violence.  Bref, ce que mon coeur crie haut et fort, c’est surtout son désir de liberté, d’égalité et de fraternité…Parce qu’au fond, j’ai besoin de conserver une flamme d’espoir

Vous savez, le packaging a beau avoir été retravaillé, le contenu lui n’a pas changé…Liens avec des partis néonazis, et cie, proposer de « restaurer la grandeur du pays » sonne un peu trop comme le prémisses de 1939. Parce que je crois que la connaissance sera toujours la meilleure ressource contre l’ignorance et la peur, lisez sur l’expérience Milgram qui a théorisé post 2nde Guerre Mondiale, les mécanismes sur la soumission à l’autorité et ce qu’on a pu observer au cours de ces sombres années de l’Histoire.

. . .

Evidemment, lorsque j’ai partagé ces quelques mots et cette vidéo sur ma page Facebook personnelle, les réactions ne se sont pas faites attendre. Et, j’ai interagi assez longuement sur la question de la différence, des gênes, d’où l’on vient, et qu’au final « si on est tous différents, c’est qu’on est tous un peu pareil »…

Alors oui, nous sommes différents mais nous sommes aussi similaires sur bien des points. Peu importe nos origines, nous naissons avec deux bras, deux jambes, deux yeux…Nous venons au monde de la même manière et nous mourrons tous. Nous partageons aussi une bonne partie de notre ADN avec les grands singes et pourtant, nous sommes aussi différents d’eux. Notre capital génétique s’exprime différemment par la couleur de la peau, des cheveux, etc. Et encore, ce que je dis est si réducteur de cette richesse de l’ADN qui – soyons clairs, ne définit qu’une partie du sujet. Le reste va dépendre de l’environnement dans lequel un sujet va grandir et évoluer.

L’origine de l’Homme et des premières ethnies sont des sujets sur lesquels la Science a encore beaucoup découvrir et à apprendre. Nos origines les plus anciennes sont aussi co-dépendantes du fait que la planète et nos continents n’étaient pas placés de la même manière qu’aujourd’hui. Ainsi, il est alors possible de partager des « morceaux de gênes » avec des peuples aujourd’hui très éloignés géographiquement. Mais toutes ces questions sont davantage à un niveau épigénétique et moins politique par rapport au message que j’avais envie de faire passer. Le problème est que cette question des gênes est utilisée, si ce n’est instrumentalisée, pour faire valoir des « gênes supérieurs » et  en stigmatiser d’autres.

Je termine en exprimant ma profonde conviction en la connaissance et le savoir pour lutter contre l’ignorance, la peur et même, j’ai envie de dire, l’obscurantisme. Et puisque c’est dans la tendance du moment, je vais moi aussi citer Charles De Gaulle: « la fin de l’espoir est le commencement de la mort« . Alors battons nous pour la pulsion de vie et la liaison et combattons la pulsion de mort et la déliaison! 


présidentielle 2017

Suivre:

2 Commentaires

  1. 25 avril 2017 / 9:35

    Je suis touchée par tes mots si justes et si révélateur de l'époque sombre que nous vivons où la violence des mots et des actes sont devenus si banals. Je me surprends à entendre des discours extrêmement choquant et dénués de toute lucidité, je ne sais pas si c'est la colère ou la pitié qui domine en moi dans ces moments là. Les élections continuent de me bouleverser aujourd'hui car je crois que nous n'avons jamais eu un choix aussi difficile à faire, j'ai comme l'impression que la France qui a voté n'est pas la même que j'ai connu, et qu'il suffit d'un matraquage médiatique pour qu'elle change d'avis, à croire que la mémoire s'est envolée en fumée pour certains. Alors comme tu dis combattons l'ignorance par la connaissance, c'est comme ça que tous les grands pays se sont développés, et pour cela la liberté de penser, d'agir et de s'informer par soi même et primordiale ! Merci pour ce beau message d'espoir ma belle Sarah, l'espoir est mon leitmotiv depuis toujours donc continuons à garder espoir ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *