Nostalgie / Memory Lane

Quelques mots avant de se séparer.

Few words before saying goodbye.

Comme je vous le disais dans l’article « Nouveau Chapitre / New Chapter » en début de semaine, je procède à un rangement global et je fais du vide dans mes affaires. Sans être matérialiste, on en vient à trimbaler des objets d’années en années, sans trop savoir pour quoi mais on ne les jette pas. Concernant le maquillage, il en va de même. Il y a certains produits usés ou abîmés avec lesquels la séparation s’est bien passée mais pour d’autres, c’est un peu plus difficile. Entre vintage et madeleines de Proust, ces quelques items ont marqué le début de ma passion pour le maquillage.

On y retrouve deux rouges à lèvres récupérés de la trousse à maquillage de ma mère. Tous les 2 fushias (qui aurait pu en douter), leurs fragrances ont bercé mon enfance. On retrouve dans le packaging classique d’YSL le Rouge Pur #50 et chez Estée Lauder, le Re-Nutriv #R66 Beautiful Pink. Un peu comme des grigris, je pense que c’est grâce (ou à cause d’) à eux que cet amour de la cosmétique a débuté. Et puis, honnêtement, qui ne s’est jamais amusé à se maquiller en farfouillant dans la salle de bain ou le sac à main de sa mère!

Sur ma dernière année de collège, j’ai eu le droit de me maquiller (très légèrement) et j’ai développé une addiction aux gloss Juicy Tube de chez Lancôme. Ce produit était très ludique parce qu’on le choisissait à son parfum. Le premier que j’ai eu est celui à la violette (#16), la framboise (#14) pour finir avec la rose. Ce qui était bien avec ces gloss étaient qui ne collaient pas trop et surtout, ils n’y avaient pas de paillettes dans leurs formules (contrairement à aujourd’hui). Cela permettait un maquillage plus discret. Même si je ne les ai pas utilisé depuis une décennie, leurs parfums sont toujours aussi intenses!

Pour continuer sur les produits lèvres, on retrouve mes deux premiers rouges à lèvres achetés vraiment pour moi. On est plus dans la catégorie brillants à lèvres avec des couleurs discrètes et transparentes. Dans un packaging acier un peu rouillé, il s’agit du Rouge Couleur Intense Brillant de chez Estée Lauder (#124 Cool Fushia). Pour un look un peu plus 90′ et kitsch, on retrouve un autre produit d’YSL qui est le Rouge Pur Transparent (#9). Et oui, j’ai osé porter un brillant à lèvres rose pailleté très pâle qui été plus destiné à une Barbie qu’à une jeune adolescente brune! Make-up faux pas, il faut bien commencer par là!

Concernant les fards à paupières, je n’en portais pas tellement jusqu’à ce que j’arrive au lycée. Il y a eu une mode entre 2002/2003 où le pastel était partout (10 ans plus tard, on remet ça!). J’adorais porter un halo de couleur sur mes yeux. Dans ma collection, on trouvait deux teintes de la gamme Color Focus de chez Lancôme: un lilas (#305 un taxi mauve – très Vanessa Paradis) et une teinte amande (#112 Enchanted april). Je raffolais de ces produits car leur texture était sublimement veloutée et très agréable à utiliser – notamment, et surtout!, par quelqu’un qui débute!

L’autre duo que j’adorais vient de cette palette Ombres Vibration Duo (#9) d’YSL (on le voit clairement sur le fard violet). 

Aujourd’hui, je suis prête à dire au revoir à ses objets qui m’ont apporté beaucoup de joie et de plaisir. A cette occasion, je leur dédis ce petit article afin que la fugacité de leur présence puisse perdurer encore un peu!

Like I was saying in a post earlier this week « Nouveau Chapitre / New Chapter« , I’m doing an overall clear out and I empty few things from my life. Without being materialistic, it comes to lugging of items from year to year, without knowing why but unable to throw them. For makeup, it’s the same. There are some worn or damaged bits with which the goodbyes went well but for others, it’s a little more difficult. Between vintage and madeleines de Proust, these few items meant the beginning of my passion for makeup.


It includes two lipsticks collected from my mother’s makeup collection. Both fuchsia (which would have doubted), their fragrances have rocked my childhood. In the classic packaging of YSL Rouge Pur #50 and Estée Lauder, Re-Nutriv #R66 Beautiful Pink. Much like joujous, I think it’s thanks to (or because of) them that I fell in love with cosmetics and beauty. And honestly, who has never had fun rummaging makeup in your mother bathroom or handbag!


When I was 14 yo, I was allowed to start using a bit of make-up and I was addicted to the Lancôme Juicy Tube lipgloss. This product was very fun because you can choose it by its fragrance. The first one I got was the violet one (#16), then the raspberry (#14) and the rose. The cool thing with these products was the non too sticky formula and most important, they were no glitter in these lipglosses (unlike the one available at the moment). This allowed a more discreet makeup. Even though I don’t use them for a decade, their fragrances are still intense!


To continue with lips products include my first two lipsticks ever bought for me. They are quite sheer. In a slightly rusted silver packaging, this is the Colour Source Bare Brilliance Liptsick from Estée Lauder (# 124 Cool Fuchsia). For a 90s look, there is another product which is the YSL Pure Transparent Lipstick (#9). And yes, I dared to wear a bright glittery pale pink lipstick that was more appropriate for a Barbie than a young brunette teen! Make-up faux-pas, we all had few!


About eyeshadows, I didn’t wear much until I started high school. There was a trend between 2002/2003 where the pastel was everywhere (10 years later, we go again!). I loved to wear that in a wash a color on my eyes. In my collection, there were two shades from the Color Focus range by Lancôme: a lilac (#305 a taxi mauve – very Vanessa Paradis) and an light green (#112 Enchanted april). I loved these products because their texture was so smooth and nice to work with – including, and especially by someone, which begins!

The other duo I loved was this palette Ombres Vibration Duo (# 9) by YSL. I even hit the pan of the purple shade.


Today I am ready to say goodbye to these items that have brought me great joy. On this occasion, I dedicate them this post to etch their memories!

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *