Fabuleux Scapin ! | Fabulous Scapin !

Le weekend dernier, je suis retournée au théâtre pour voir un classique: “Les fourberies de Scapin” de Molière. Je voulais assister à cette pièce pour voir les talents de comédien de Constantin Balsan que j’avais rencontré lors de l’avant première du Pont de l’Ange

J’ai eu envie de vous écrire un article dessus parce que j’ai réellement passé un bon moment et j’aime partager, dans mon petit boudoir virtuel, toutes les choses que j’aime!

Last weekend, I went back to the theater to see a classic: Scapin’s Deceits” by Molière. I wanted to attend the play to see the comedian Constantin Balsan I met at the premiere of the Pont de l’Ange.

I wanted to write a blogpost on it because I had a really good time and I like to share, in my little virtual boudoir, all the things I love!

La pièce est jouée au Théâtre Michel, dans le 8ème arrondissement de Paris par la compagnie “Le grenier de Babouchka“. 

Allez voir du Molière nous ramène sur les bancs de l’école où l’on découvrait les classiques dans des petits livres avec bon nombre d’annotations et de commentaires dans la marge pour aider les élèves à comprendre la pièce et à dérouler l’exposé de l’enseignant.

Le théâtre, c’est bien de le lire mais c’est avant tout un scénario que l’on doit éprouver de manière organique, bref, le voir et le ressentir. On devrait davantage faire découvrir les textes de théâtre dans les salles de théâtre plutôt que dans les salles de classe. Voir ces tableaux vivants sur les planches ne nous laisseraient pas une impression un peu aseptisée de cette très riche langue française.

J’ai redécouvert avec plaisir la pièce “Les fourberies de Scapin” qui est complètement dépoussiérée par ses comédiens et la mise en scène carrément rock’n’roll! C’est vivant et tonique, le spectateur est vite contaminé par cette énergie à tel point qu’il en sort exténué tellement il rit – en tout cas, ce fut mon cas.

Les acteurs habitent avec passion leurs personnages et nous plongent dans cette aventure en un claquement de doigt.

Voilà l’honneur que l’on peut faire à ces classiques, les écouter et les voir et lorsqu’il s’agit d’une comédie comme “Les fourberies de Scapin”, d’en rire. 

Certains spectateurs adultes pourront dire que le jeu est un peu outrancier, excessif. Peut être est-ce la volonté de rendre accessible la pièce aux plus jeunes. Mais nous, adultes, ne pouvons-nous pas nous replonger dans ces classiques avec les yeux que nous avions lorsque nous les avons découvert pour la première fois? Oublier un peu l’étiquette “littérature française classique” pour revenir à l’essence du théâtre qui est de jouer. Et quel est le plus beau point commun entre l’enfant et le théâtre, si ce n’est celui du jeu?

Mon métier de psychologue me permet de garder accessible cette partie de moi-même puisque certaines techniques que j’utilise sont le jeu et le dessin. Pour d’autres, cela est peut-être plus compliqué. Une cure de dessin-animés et de contes pourraient peut être aider!

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment dans ce petit théâtre – un peu hors du temps. Qu’importe votre âge, n’hésitez pas une seconde à profiter de ce spectacle, le plaisir que vous allez éprouver pendant et après la représentation vaut vraiment le coup! 

Mise en scène: 

Jean Philippe Daguerre

Comédiens:

Scapin: Kamel Isker

Argante: Pierre Benoist

Géronte: Patrick Clausse

Octave: Sébastien Gorski

Léandre: Constantin Balsan

Zerbinette: Agathe Sanchez

Hyacinte: Jeanne Chérèze

Sylvestre: David Mallet

Costumes: Catherine Lainart

Décors: Déborah  Durand

Chorégraphies: Mariejo Buffon

Extraits

Réserver

The play is performed at the Théâtre Michel in the 8th arrondissement of Paris by the company “Le grenier de Babouchka“.


Attending one of Molière’s play brings us back to the school benches where we discovered the classics in small books with many annotations and comments to help students understanding the play and lead the teacher’s lecture.

It’s good to read a play but it’s primarily a scenario that we must organically experience, meaning, to see and feel it. It should be more about discovering the play in the theater rather than in the classroom. See these scenes on stage would not let us a kind of sanitized feeling of this rich french language.


I rediscovered with pleasure the play  “Scapin’s Deceits” that is completely dusted by its actors and the rock’n’roll direction! It’s alive and tonic, the spectator is quickly contaminated by this energy to the point that he comes out of the play so exhausted he laughed – at least, that was my case.

Alle of the actors live their characters with passion and we dive into this adventure in a snap.


The honor that we can do to these classics is to listen to them and see them and when it comes to comedy as “Scapin’s Deceits“, to laugh.


Some adult spectators can say that the acting is a bit outrageous, excessive. May be it’s the desire to make the play reachable to young people. But we, adults, can we not dive us back into these classics with the eyes we had when we discovered for the first time that play? Forget for a second the “classic french literature” label to return to the essence of theater that is playing. And what is the most beautiful thing in common between children and theater, if not the one of playing?

As a psychotherapist, I’m keeping an access to this part of myself because some techniques I use are the game and drawing. For others, maybe it’s more complicated. A cure of Disney and tales could be helpful!


Finally, I had a great time in this little theater – a bit out of time. No matter your age is, do not hesitate a second to enjoy this play, the fun you’ll experience during and after the performance is really worth it!


Teaser


Booking

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *